Greetings from the free side / T'as le bonjour du libre !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 11 mai 2009

Quels sont les avantages et inconvénients de Linux par rapport à Windows ?

C'est une question qu'on me pose souvent... Je mets ma réponse type ici pour la retrouver plus facilement. Si vous avez d'autres idées, mettez les en commentaires, je mettrai à jour le post...

Avantages de Windows :

  • Équipe 90% du parc informatique grand public, donc plus simple de trouver un pote « qui s'y connait » pour filer un coup de main.
  • C'est l'environnement des joueurs qui veulent jouer au dernier jeu 3D qui vient de sortir.
  • On peut trouver des logiciels pour Windows facilement dans les magasins.

Inconvénients de Windows :

  • Garder un système sain, exempt de virus, spywares et autres, demande beaucoup (trop) de connaissances.
  • C'est très cher pour ce que c'est : Microsoft fait la majorité de ses bénéfices sur Windows et Office, et vu que les gens pensent qu'ils n'ont pas le choix, ils continuent soit de les acheter, soit de les « pirater ». Mais même un logiciel piraté occupe le terrain et empêche ainsi la concurrence de s'installer, cela ne résoud donc pas le problème.
  • Microsoft utilise une technique illégale (la vente liée) pour contraindre l'utilisateur à acheter une licence d'utilisation de Windows à l'achat d'un ordinateur, même si l'acheteur possède déjà un système d'exploitation. Les utilisateurs qui se retrouvent à devoir payer cette « taxe Microsoft » ne sont pas que des utilisateurs de systèmes alternatifs comme GNU/Linux. Il y a aussi ceux qui ont déjà acheté une autre version de Windows en version boîte (par exemple une version Pro à la place de la version Familiale livrée d'origine), ou les étudiants qui bénéficient par leur école d'un partenariat pour avoir une licence Windows gratuite ou à prix réduit.
  • Windows facilite l'utilisation de DRM qui décident de ce que l'on a le droit de faire avec de la musique, même légalement achetée. De nombreux services de vente de musique avec DRM ont fermé, laissant les utilisateurs se démerder avec leur musique (virgin, leclerc, wall mart, etc.)
  • Le « Windows rot », littéralement la « Pourriture Windows », phénomène qui fait qu'après avoir installé et désinstallé plein d'applications à la noix, on se retrouve avec un système instable, lent au démarrage, et à l'utilisation, et qui fait croire à l'utilisateur Windows qu'il est normal de devoir reformater sa machine tous les 6 mois.

Avantages de GNU/Linux :

  • On peut bien souvent installer un système Linux sans payer un centime, ou acheter du support technique avec certaines distributions Linux. Bref on a le choix entre investissement en temps ou en argent.
  • Insensibilité aux virus, spywares et menaces diverses qui ciblent quasiment toutes Windows uniquement.
  • Choix très étendu : il existe plein de distributions Linux, on peut donc en trouver une qui couvre ses besoins.
  • Plus de piratage de logiciels : la plupart sont gratuits, et utilisables en toute légalité.
  • Les mises à jour sont centralisées : le système d'exploitation et les applications se mettent à jour ensemble.
  • Moins exigeant en ressources matérielles.
  • Pour installer une application, le plus dur c'est de se souvenir de son nom, pas besoin de fouiner sur le site de l'éditeur.
  • Les applications sont traduites dans de nombreuses langues, les messages non traduits présentés à l'utilisateur sont rares.

Inconvénients de GNU/Linux :

  • Difficile d'acheter des logiciels en magasin (très dur d'en trouver pour Linux), et les logiciels pour Windows ne fonctionnent sous Linux qu'au cas par cas (en utilisant Wine).
  • Certains périphériques n'ont pas de pilote pour Linux, ou sont mal gérés. Cela arrive quand les constructeurs ne fournissent pas de pilotes Linux, ou ne fournissent pas les spécifications du matériel pour que la communauté Linux le fasse. Il faut donc faire un peu plus attention à l'achat, et vérifier la compatibilité avant l'achat.
  • Il peut être difficile d'installer une version récente d'une application si le distributeur de la distribution GNU/Linux ne l'a pas mise à disposition.

jeudi 23 octobre 2008

Rack... Euh, chantagiciel et HP

Après avoir longuement étudié le marché des netbooks, j'ai fini par sponsoriser l'achat d'un ordinateur portable classique pour Aurore pour son anniversaire. J'ai donc commandé chez rueducommerce.fr un HP 550, pour 399€. C'est un modèle pour (réservé aux ?) professionnels sur le site d'HP, pour la modique somme de 412€ HT, soit 493€ TTC. Et livré avec le fielleux Windows Vista Familial Basic. Oui, j'ai acheté une licence Windows OEM, et oui j'ai honte. Mais j'espère me rattraper. Ma demande de remboursement a été envoyée à HP aujourd'hui par lettre recommandée avec accusé de réception. Je demande le remboursement de la licence Vista, soit entre 80 et 100€, prix glanés sur le net pour la même édition en OEM, ce qui représente tout de même entre 20 et 25% du prix total de la machine !

HP est un des constructeurs les plus obtus en ce qui concerne le remboursement des licences Windows accompagnant ses produits. L'association UFC-Que Choisir a d'ailleurs assigné HP en justice il y a bientôt deux ans de cela. La référence dans ce domaine, racketiciel.info, nous indique que la dernière action en justice d'un consommateur français contre HP pour cette même raison s'est soldée par un échec :

Wald c. HP (juillet 2006) : consommateur débouté de ses demandes, mal formulées. Point utile cependant : le juge a reconnu le droit à remboursement sur le fondement du CLUF. Il n'a pas été fait application de cette possibilité car le demandeur n'avait pas avancé ce moyen dans sa requête. En conséquence, le juge n'a pas eu à se prononcer sur la légitimité du contenu du CLUF qui prévoyait uniquement un remboursement complet (matériel + logiciels).

Voici la chronologie à ce jour des évènements :
  • 10 octobre : passage de la commande du HP 550 sur www.rueducommerce.fr
  • 14 octobre : ma commande est validée
  • 16 octobre : réception du colis à mon bureau
  • 18 octobre : refus du CLUF avec photos et vidéos, formatage du disque dur et installation d'une Mandriva Linux 2009.0
  • 21 octobre : premier contact téléphonique avec HP, incapable de traiter ma demande. Ils jouent au ping pong, me renvoyant de service en service. J'appelle un 1er numéro, on me renvoie sur un second, qui me renvoie sur un troisième, qui me renvoie sur le premier et ainsi de suite... et au bout du 2ème tour sur ces numéros surtaxés, je comprends que je n'en tirerai rien.
  • 21 octobre : premier mail à racketiciel.info pour leur expliquer la situation avant l'envoi de la demande de remboursement.
  • 22 octobre : envoi de la demande de remboursement en LRAR.
Voilà, il ne me reste plus qu'à m'armer de patience...

mardi 24 juin 2008

Micro Hebdo n°531 sur les ultra-portables (netbooks)

Ah Micro Hebdo. Le premier (et seul) magazine informatique auquel j'ai été abonné, quand j'étais encore sous Windows.

J'ai fini par acheter Micro Hedo n°531 (encore en kioske demain), en vu d'un voyage en train où j'avais du temps à tuer. Bon, le public de ce magazine est clair : le Windowsien débutant ou moyen qu iveut avoir des trucs pratiques. En général ils sont assez objectifs. Ils ont même essayé Linux de temps en temps, (si, si, et même Mandriva Linux, avec quelques bêtises en prime). Bon, c'est clair par contre qu'on y parle plus de logiciels gratuits que de logiciels libres.

Dans ce numéro, donc, on parle des ultra-portables à moins de 400 euros. Evidemment j'ai traqué l'utilisation de Linux dans ces bestioles. On y parle du futur Gdium Liberty 1000, qui utilise une Mandriva Flash rebaptisée pour l'occasion "Mandriva G-Linux". Par contre (honte à eux) ils oublient complètement que le Airis Kira 740 est aussi disponible avec Mandriva Linux (alors que tous les articles sur le sujet en parlent depuis bien 2 mois) !

Les autres modèles testés:

Eh bien le résultat des tests a l'air sans appel: le modèle d'Acer enfonce les autres au niveau prix (299€), poids (le seul à moins d'un kilo avec le PC by Surcouf) et rapport qualité/prix. De plus, il offre une capacité de 10Go de SSD dans la version Linux, et 8Go pour la version Windows.

Là où ça devient intéressant c'est qu'on peut choisir une version avec disque dur plutôt que SSD (bon, je préfère la SSD pour ce type de machine). Pour un disque de 80Go , on en a pour 20€ de plus dans la version Linux, et 70€ de plus pour la version Windows. Vous me suivez ? On a deux machines identiques sous Windows et Linux, avec 50€ de différence. Idem pour le MSI Wind U100: 50€ de plus pour la version Windows, à matériel identique. Il semble donc qu'il y ait un certain consensus : une licence XP en OEM se négocie dans les 50€. Prenez des notes pour la prochaine fois où on vous proposera 20€ pour le Windows de votre tout PC portable tout neuf (avec l'envoi du portable à vos frais bien sûr).

Pour conclure, vu les caractéristiques du Acer Aspire One, et la politique d'ACER de soutien à Linux, c'est le type de machine qui peut détrôner l'EEEPC d'Asus.

lundi 16 juin 2008

Windows, Linux, thoughts

Almost 5 years have passed since I erased my Microsoft Windows partitions to switch to Mandriva Linux (Mandrakelinux 9.1 at that time). And I never regretted it. However, I try to keep myself informed of what happens in the Windows world, just to be able to help relatives when they're in trouble. So I keep an eye of all the stuff I don't use on Linux: anti-spywares, anti-adwares, anti-viruses, anti-everything.

Yesterday, I had a Windows box to cure. Randomly, some Internet Explorer windows would pop up, and bring the whole machine down to its knees, eating a few hundred megabytes of memory, and causing lots of swapping. I could download Firefox, then killed all the iexplore.exe processes, and was able to browse the web to find a new antivirus and antispyware to see what was going on. Using Firefox, no ads appeared.
All this made me remember why Windows is a nightmare to maintain.

Here's what I was painfully reminded:

Finding what is wrong is extremely time consuming. If you're not the person who installed the program, you have no way to know from what the "add/remove programs" tells you, what a program really does. No description. No file list. Nothing. So you can't just uninstall everything that has a name you don't know/like. You're then left to hours and hours of scanning, in the hope that you chose the right tools, and that they will detect the annoying software that causes the problem. Well in fact, it didn't happen. Neither the antispyware not the antivirus could catch it.

What was utterly annoying, was the fact that I left the computer on the whole night to let the antivirus perform a complete scan, but that this piece of sh*t just stopped at 35% to show a popup asking me what it should do with the virus it had found (in a quarantine zone of an older antivirus). I really would have preferred it had scrolled the whole disk and asked me afterwards, or that it had taken a temporary decision for me just to ask me all the questions at the very end. But no. You have to stay if from of the antivirus, or come regularly during the 4 hours it will scan the 146GB of data stored on the disk. Nice.

So, after a few hours of scanning the hard drive, I got sick of that and stopped the scans. Looking at the name on the popup's title bar, I could find a clue to determine from the configuration panel what was the name of the annoying crapware. That was an MSN Messenger addon. Uninstalling it, everything went fine again. Well, excepting the normal Windows "rot" problem. Having to wait for so long to just have my computer started would make me mad. That makes me think that for 90% of normal Windows users, Linux would indeed start quickly enough. A freshly installed Windows box boots faster, but after 2 months of installing/uninstalling software, Linux wins hands up.

Sometimes, I think of what the Linux distros landscape would be if it reached a critical mass, like 20% of the desktop world. Will those threats shatter my tranquility again ? People using a computer just install every software they can find, and Linux won't change that I think. So even if using only Free Software protects me, third party vendors will start distributing crapware to inexperimented users, and all this will start over again...

For the moment, I enjoy just being a dumb user that just wants something that works. And Linux distros are currently good at that, even if I think they're still too focused on what in new instead of what is bug-free. But overall, these last 5 years have been a much funnier experience using Free Software. Software that you use, and make you feel that there's real people behind it. And that they care about you. The biggest difference I see between these two worlds now is that in the Windows/proprietary world, by default, you can't trust that new software you haven't heard about before. In the Linux/Free Software world, by default, you trust it, because having the source, even if you don't read it, is a mark of trust. Hope this will never change.