Greetings from the free side / T'as le bonjour du libre !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 23 juillet 2008

Revue du netbook Acer Aspire One

Voilà une revue du Acer Aspire One sur LinuxFr. Le point litigieux (l'écran trop brillant) évoqué par Xate dans mon dernier billet sur les netbooks a été soulevé, voici ce qu'en pense alouali, le rédacteur de l'article :

J'avais une petite angoisse sur l'écran brillant et les reflets, mais finalement l'écran est suffisamment lumineux et contrasté pour que ce ne soit pas une gêne, même pour moi qui travaille dos à la fenêtre.

Par contre un point que l'on m'a confié informellement (non, je ne cafterai pas mes sources ;-) ) est la mauvaise qualité des BIOS d'ACER, par exemple pour l'ACPI. Cela tendrait à supposer que ce joujou pourrait ne pas fonctionner sous une autre distribution si ACER a pris certaines libertés avec les "good practices" du BIOS. Et bien coup de bol, le testeur a aussi utilisé une Mandriva Flash, et n'a pas rapporté de problème trop grave, si ce n'est la résolution par défaut en 800x600 au lieu de 1024x600. Il a aussi pris le soin de déclarer la configuration matérielle de l'Acer Aspire One sur hardware4linux. Qu'il en soit remercié :-)

mardi 24 juin 2008

Micro Hebdo n°531 sur les ultra-portables (netbooks)

Ah Micro Hebdo. Le premier (et seul) magazine informatique auquel j'ai été abonné, quand j'étais encore sous Windows.

J'ai fini par acheter Micro Hedo n°531 (encore en kioske demain), en vu d'un voyage en train où j'avais du temps à tuer. Bon, le public de ce magazine est clair : le Windowsien débutant ou moyen qu iveut avoir des trucs pratiques. En général ils sont assez objectifs. Ils ont même essayé Linux de temps en temps, (si, si, et même Mandriva Linux, avec quelques bêtises en prime). Bon, c'est clair par contre qu'on y parle plus de logiciels gratuits que de logiciels libres.

Dans ce numéro, donc, on parle des ultra-portables à moins de 400 euros. Evidemment j'ai traqué l'utilisation de Linux dans ces bestioles. On y parle du futur Gdium Liberty 1000, qui utilise une Mandriva Flash rebaptisée pour l'occasion "Mandriva G-Linux". Par contre (honte à eux) ils oublient complètement que le Airis Kira 740 est aussi disponible avec Mandriva Linux (alors que tous les articles sur le sujet en parlent depuis bien 2 mois) !

Les autres modèles testés:

Eh bien le résultat des tests a l'air sans appel: le modèle d'Acer enfonce les autres au niveau prix (299€), poids (le seul à moins d'un kilo avec le PC by Surcouf) et rapport qualité/prix. De plus, il offre une capacité de 10Go de SSD dans la version Linux, et 8Go pour la version Windows.

Là où ça devient intéressant c'est qu'on peut choisir une version avec disque dur plutôt que SSD (bon, je préfère la SSD pour ce type de machine). Pour un disque de 80Go , on en a pour 20€ de plus dans la version Linux, et 70€ de plus pour la version Windows. Vous me suivez ? On a deux machines identiques sous Windows et Linux, avec 50€ de différence. Idem pour le MSI Wind U100: 50€ de plus pour la version Windows, à matériel identique. Il semble donc qu'il y ait un certain consensus : une licence XP en OEM se négocie dans les 50€. Prenez des notes pour la prochaine fois où on vous proposera 20€ pour le Windows de votre tout PC portable tout neuf (avec l'envoi du portable à vos frais bien sûr).

Pour conclure, vu les caractéristiques du Acer Aspire One, et la politique d'ACER de soutien à Linux, c'est le type de machine qui peut détrôner l'EEEPC d'Asus.

mardi 27 novembre 2007

About E-waste

Each time I hear about the OLPC project (just an example, I personnaly have nothing against it) and other widespread electronics, I wonder if the invasion of electronics in our everyday life is a blessing or a curse, especially for developping countries...

There are plenty of examples of these poisonous devices. For example, the iPhone contains hazardous chemicals, according to greenpeace. They also give an ecologic ranking of world electronics leaders, based on their lack of hazardous substances and takeback and recycle of their products.

Guess what ? Nintendo, Philips and Microsoft are the worse on this aspect.

  • Nintendo: 0/10
  • Philips: 2/10
  • Microsoft: 2.7/10

So why is Sony is on the best pupils, while their PS3 is a power hungry beast ? And why the Nintendo with its power friendly Wii is so far (see this Wii / PS3 / XBox power consumption benchmark) ? This should be part of the study, shouldn't it ?

Yes, of course, ti makes sense. Especially here in France, where the biggest part of our electricity is nuclear. Thousands of PS3 vs thousands of Wii are far better on this aspect. But getting rid of hazardous chemicals is the very first step... This post is not about PS3 against Wii. It's all about choice. And the choices we have to make each day are pretty hard. So each time you see that new electronic gadget, just think and ask yourself: Do I really need this ? Is it really worthwhile ?

Plenty of these children will thank you.

Update:
Arstechnica has doubts on this study.

samedi 10 novembre 2007

Choisir son baladeur numérique - partie 3

And the winner is:

Le Meizu M6 SL 8Go.

Consultez le test du Meizu M6 SP sur GénérationMP3 pour connaitre ses spécifications exactes. Le M6 SL est le successeur du M6 SP, mais les deux modèles sont très similaires.

Prix: 133 € TTC, transport Chine-France inclus. Commandé sur ebay à ygsd_cn1.

Meizu M6 SL

Pourquoi lui ?

Et pourquoi pas :-) ? Bon, voici les principaux avantages que je lui trouvais, par rapport à mes besoins.

Avantages:

  • Gestion native du Ogg/Vorbis, avec le FLAC en bonus
  • Connexion UMS, donc compatible avec tous les systèmes d'exploitation actuels sans pilote spécifique
  • Connectique USB standard
  • Radio FM avec RDS
  • Dictaphone
  • Bonne autonomie (26h en audio, 4h30 en vidéo)
  • Navigation par tags ET par répertoires
  • Vidéos au format Xvid

Inconvénients:

  • Batterie interne, donc quasi impossible à remplacer. Je préfère les piles pour ne jamais tomber en rade.
  • Le firmware de base est en anglais ou en chinois, préconfiguré en anglais par le vendeur. Un firmware bidouillé (non officiel) pour le traduire en français existe, mais ma chérie a fait des études d'anglais, donc pas besoin de prendre le risque à priori :-).
  • Pas d'adaptateur secteur fourni, mais à la rigueur je l'achèterai ici, je serai sûr de le trouver au bon format de prise

Je l'ai choisi pour toutes ces raisons, et surtout le fait qu'il utilise des formats ouverts et une connectique standard, avec un très bon rapport qualité prix.

Vous pouvez consulter les spécifications complètes du Meizu M6 SL pour plus d'informations.

Pourquoi l'importer ?

Pourquoi l'avoir commandé en import ? Pour plusieurs raisons. En effet, le meizu M6 est disponible à la FNAC, mais uniquement en commande par internet. Etant adhérent FNAC, cela aurait pu m'intéresser. Sauf que:

Trop récent

Le modèle M6 SL est sorti récemment en Chine, et ne sera pas proposé en France avant la fin de l'année. De plus, le modèle 8 Go n'est pas proposé à la FNAC, il n'y a que les version à 2 Go ou 4 Go.

Trop cher

La version 4 Go coûte 141,55 € (hors frais de port). En l'important de Chine, j'ai la version 8 Go pour 133 €. Résultat : 4 Go de plus pour une dizaine d'euros de moins. En plus le rapport euro/dollar est très avantageux, et les conversions des commerçants à 99 $ = 99 €, j'en ai un peu marre...

Trop bridé (humour)

Le firmware des modèles distribués par Dane-elec (distributeur des Meizu en France) désactive la radio pour éviter les taxes de ce type d'appareil. J'avais eu le même problème avec mon Samsung YP-MT6X : la version vendue en France ne gérait pas la radio (même en le flashant je crois). Flasher le firmware pour pouvoir gérer la radio aurait annulé la garantie, seul facteur qui m'aurait incité à le prendre en France. Dans ces conditions, je me suis donc dit que tenter l'import valait le coup.

Remerciements

Merci beaucoup à Bob pour m'avoir parlé dans les commentaire de ce blog de ce modèle ;-)

Ressources externes

lundi 22 octobre 2007

Choisir son baladeur numérique - partie 2

Les constructeurs

La première étape de ma recherche a été de trouver les noms de quelques constructeurs qui ont des modèles compatibles Ogg/Vorbis. Travaillant à proximité d'un centre commercial où se trouve une FNAC, c'est là bas que je me suis rendu pour une première observation. L'avantage de cette enseigne étant que j'ai 15 jours pour échanger le baladeur si celui ci ne me convient pas. Quand on voit à quel point il peut être difficile de connaître exactement les capacités d'un appareil, cela peut être intéressant.

Mon seul critère de sélection au départ a été la compatibilité Ogg/Vorbis. Il a suffit à éliminer près de 80% des modèles exposés. J'ai pu voir là bas 3 marques qui proposaient ce type de produit (Samsung, Zicplay, Storex). J'ai bien essayé d'en savoir plus sur le site FNAC, malheureusement l'outil permettant de fixer les critères de recherche est bien trop limité. J'ai finalement essayé les moteurs d'achat, dont Kelkoo et sa section réservée aux baladeurs. Celui-ci m'a agréablement surpris, tellement les critères de filtrage sont nombreux. Les critères suivants m'ont permis de trouver les constructeurs à étudier:

  • Mémoire intégrée
  • Avec Radio
  • OGG Vorbis
  • USB 2.0
  • 1,5 Go - 30 Go
  • 0 - 160 €

A partir de toutes mes recherches, j'ai trouvé le nom des constructeurs/revendeurs sur lesquels me pencher:

L'étape suivante, c'est trouver des modèles intéressants chez ces constructeurs. On m'en a déjà soufflé quelques uns à l'oreille dans les commentaires de la partie 1, des modèles intéressants de chez Cowon et Meizu (dont Dane-elec est le revendeur en France).

dimanche 21 octobre 2007

Communiquer avec un baladeur MTP sous Linux

Hub m'a fait remarquer que le MTP était mieux géré que je ne le pensais sous Linux. J'en conclus par conséquent que si l'on ne souhaite pas vraiment faire une utilisation "clé USB", un baladeur MTP est une solution acceptable.

Il semble qu'il y a principalement deux bibliothèques qui permettent le dialogue avec des périphériques MTP: libgphoto2 et libmtp. Ces deux projets sont des forks libmtp est un fork d'un autre projet, toujours actif, libptp2.

Pour chaque projet, vous consulter une liste des périphériques gérés.

Mais il est parfois difficile de savoir quels baladeurs sont rajoutés dans les toutes dernières versions (surtout pour des modèles très récents). Vous pouvez alors si le coeur vous en dit voir dans le source si votre modèle est géré, et envoyer un patch ou les quelques informations nécessaires dans le cas où il ne l'est pas.

Au niveau des lecteurs utilisant ces bibliothèques, on peut citer (entre autres) Banshee qui utilise libgphoto2, et rhythmbox qui utilise libmtp.

mardi 20 février 2007

AGFA Snapscan 1212p and Linux

I just wanted to try to install an old piece of harware I've got here: an AGFA Snapscan 1212p. My ex-girlfriend gave it to me one year ago, and I never tried it. Now, I just thought such an old crap would just work out of the box with my Mandriva 2007. But no? It seems that the 1212p (parallel port version) has no driver for linux, whereas the 1212u (USB version) has good support, as seen on the SANE project website.

It seems the struggle to have manufacturers open their specifications is far from being over, even for outdated hardware..

This one is going to be freecycled..

lundi 19 février 2007

Recycling an old machine for gcompris - part 2

For those who don't know what I'm talking about, here is part 1.

Well, after numerous badblocks attempts, I've seem that badblocks was tricking me. I first thought that some block of the hard disk were dead. But in fact, it was only parts on the previous display that weren't deleted. The disk was ok after all.

Then I tried to install Mandriva 2007 on the machine. Well, it finally was a pain in the ass. Installation is sooooo much longer than expected. I wouldn't have never thought a Celeron 366 was that slow, because my first Mandriva install was Mandrake 9.1 on a Pentium II 350. My Celeron experience is definitely more painful (but the distro is bigger, so the proc is not the only one to blame).

I then have understood this fact: GNOME will be too heavy for this machine. So I tried another install, in text mode, and installing only the base system, without X. I then think of configuring my urpmi media to install XFCE. It's a pitty Mandriva doesn't support this environment out of the box (it's available in the contrib media, not in main).

So I now need to connect that machine to my network to be able to install XFCE. Maybe the best way to go at first was a net install... I don't know. But I hope XFCE will be light enough for this old machine.

mercredi 10 janvier 2007

Recycling and the art of BadRAM...

I like to help protecting the environment. And I just hate the overconsumption society. You know, the one that fills your mailboxes (electronic and real) with ads, that fills the web with ads, that fills the streets with ads. The one that wants to make you believe you REALLY need something. The one that makes dumb people they are poor if they don't own a DVD player and 2 TVs.

One of the ways I like to help is giving a second life to computers. While helping some friends of my parents to buy a new computer, I asked them if I could get the old one, if they didn't use it anymore. They immediately agreed, who's gonna need a Pentium II 400 Mhz with 64MB of RAM ? A friend of mine wanted a computer, but didn't have money to buy one. So I just did the following:

1. I bought some RAM at a local fair, for 5€:

  • 128MB SDRAM PC100
  • 2x 32 MB SDRAM PC100
2. Test the RAM with the memtest program shipped with System Rescue CD
3. See that the 128MB module can't run at 100MHz, that one of the 32MB modules has one error, and that only one is really working.
4. Learn about the BadRAM kernel patch, that allows you to use deffective RAM modules; learn that the Mandriva kernel has been using this patch for a long time (since Mandrake 9.2 AFAIR).
5. Install Mandriva 2007 with the task-gnome-minimal package
6. Tune it to use the least memory I could (beware: net_applet seems to be is a memory hog)

Total cost: 5€

Seeing a Pentium II 400MHz running GNOME on 128MB of RAM, with a defective RAM module: priceless

Edit:
I found a picture of my memcheck experiments on 128MB module. There was so many errors that I wanted to make sure I had copied them all :-) . Memcheck has an option to give error in the form of BadRAM patterns. This is the one shown here. That's a comma separated list of address,mask couples. In this example, there was so many errors, that I couldn't use this module, as the kernel would not accept that many arguments at boot time. But I could underclock this 100MHz SDRAM, using it in a slower machine (one that was running 66MHz SDRAM). Memtest confirmed that it would work.

mardi 9 janvier 2007

Recycling an old machine for gcompris - part 1

I'm currently trying to convert my sister's old computer to Linux (guess what ? Mandriva 2007). That way my 8 years old niece will be able to have her computer to play with gcompris.
Hardware specs of the beast:

  • Celeron 366
  • 160MB SDRAM (PC66 I presume)
  • 4GB hard drive
It was running Windows 98, but running out of space. 2 years ago, when I reinstalled Win98 on it, the HD had some failures and bad blocks, and I couldn't use all the disk space, dur to Windows patition creation tool. Only 1GB could be partitioned, and I didn't have at that moment a Linux Live CD to do it. Now that my sister has a more recent computer, this one can be recycled.

To have it working, I'm doing the following.

Step 1: Recover existing personal data using the excellent Slax Popcorn Live CD, and copy it on my USB key.
Step 2: Send her the 60MB file backup file using the free (of charge) service Savefile.com to avoid blowing her mailbox
Step 3: Run badblocks -sw from the System Rescue CD. Note that these options will erase all the data on disk, as this is a destructive test.

Let's see tomorrow how this is doing. Badblocks is now running, even if painfully slow.