Greetings from the free side / T'as le bonjour du libre !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 26 mars 2008

Favorite command after a clean Mandriva Install...

urpme -a mono

samedi 19 janvier 2008

Pas très actif

Bin oui, je n'ai pas été très actif ces derniers temps, et pour plusieurs mauvaises raisons...

Et Dieu créa la guitare...

Les femmelettes jouent à Guitar Hero III. Les vrais hommes jouent à Frets On Fire avec leur clavier, et enchainent 2 millions de notes à la seconde comme Jurgen (moui, on ne se moque pas, j'ai fait bien plus de parties, mais pas avec des chansons qui apparaissent sur le site). J'en ai profité pour découvrir que les claviers ont parfois des caractéristiques différentes (du genre les combinaisons de touches avec F3 sur mon clavier de jeu ne marchaient pas).

Boulot-boulot

Le thésard qui travaillait sur mon projet nous quitte à la fin du mois. Plus que 11 jours pour retrouver dans son code l'algo qui me ferait dire si je ne trouve pas "mais comment ça peut marcher ?".

Engagez vous qu'y disaient

La dernière raison est sans doute la plus valable: les élections municipales approchent, et faisant partie de la liste "La Passion de Champigny", forcément ça donne un peu de boulot. Youpi pour distribuer des tracts demain matin, je me sens déjà comme un témoin de Jéhovah... Les présidentielles et leur lot de déceptions étaient passées par là, alors j'avais décidé de m'engager. C'est chose faite. Le local de campagne profite même d'une machine en libre accès Internet installée par mes soins sous Mandriva Linux 2008. Bah oui, si je me suis engagé, c'est pour une bonne raison, non ? Défendre le point de vue des libristes sur le plan municipal, ce serait déjà pas mal dans une ville de 75 000 habitants...

lundi 26 novembre 2007

Compte rendu de l'install party Mandriva Linux 2008

Comme je le disais dans mon dernier billet, j'étais à l'install party Mandriva à la Cité des Sciences de Paris. C'était malheureusement un peu trop calme à mon goût :-(

Bon, il y a tout de même des points positifs, notamment le fait que j'ai pu voir une bonne partie de l'équipe de Mandriva. L'équipe technique était venue en force : Frédéric Crozat, Pascal Terjan et Olivier Blin ont fait le déplacement. Ce qui m'a permis d'avoir Fred pour 25 minutes de direct sur Radio ici et Maintenant. J'étais assez content que le direct que soit bien passé, et Fred a trouvé les questions assez intéressantes et bien choisies. Si quelqu'un a enregistré le passage, prévenez moi ;-)

J'étais venu en tant qu'installateur, mais je n'ai pas eu beaucoup de temps pour les installations en fait. Je n'ai eu de contacts qu'avec 2 personnes. La première avait un portable avec une Mandriva 2007.0 et voulait essayer la 2008.0 avant de l'installer. Facile, vu que la machine est compatible, je ne devrais pas avoir de problème. J'essaie le live cd de Mandriva, la Mandriva One: plantage immédiat. La bonne blague. Au bout de moment, je me rends compte que ce n'est pas un lecteur de CD externe USB, mais firewire. Et là c'est le drame : c'est une régression connue qui affecte la Mandriva 2007.1 et 2008.0. Impossible de démarrer sur un périphérique firewire.

Après mes passages radiophoniques de 14H et 15H50, j'ai un dual boot à préparer. Comme ça fait longtemps, je suis un peu rouillé, mais ça devrait pas être bien sorcier, même s'il est un peu tard. Juste un petit problème: la personne n'a pas défragmenté ses partitions, et il faut faire de la place sur le disque dur... C'est parti pour 45 minutes d'attente. Une fois la défragmentation finie, je ne suis pas chaud pour redimensionner les partitions avec une One, car il a 440Mo de RAM, et le démarrage du live CD est assez lent. Je redimensionne les partitions avec GParted, à partir d'un System Rescue CD, plus rapide. Tout se passe bien.

Sauf que l'install party est terminée et que dans l'état actuel, je ne suis pas sûr que son Windows retrouve ses données. Repassage sur Mandriva One pour ne pas me prendre la tête en ligne de commande à transférer ses données d'une partition à une autre. J'apprends d'ailleurs à ce moment là que ses données n'ont pas été sauvegardées (ils ne lisent pas les décharges qu'ils signent ou quoi ?). Je vais donc pour faire un copier-coller pour transférer ses données sur une nouvelle partition: impossible. Je me dis que c'est un problème de droits... je monte les partitions en écriture, mount me dit bien qu'elle sont en lecture-écriture : toujours impossible. J'apprends alors par Olivier que ntfs-3g n'est pas activé par défaut dans la 2008 à cause d'un bug de dernière minute. Traduction: moi y en a pas pouvoir écrire sur partition Windows du monsieur. Sic. Je finis au System Rescue CD, en ligne de commande bien gorrette, les doigts tremblants, pensant aux données que je pourrais perdre au passage... Regardez monsieur, c'est convivial Linux, non ?

Bon, au final, les données sont transférées, j'ai libéré 20 Go sur le disque et le Windows n'y a vu que du feu, et redémarre frais comme... heu... un truc pas frais (j'hallucine en voyant le temps de démarrage du bousin). Heureusement, la Mandriva One m'avait permis de vérifier que le matériel était bien détecté (sauf le wifi, je n'ai pas essayé), et le bureau 3D a fonctionné tout de suite. Le jeune homme qui avait déjà jadis tenté l'installation d'une Fedora 8 pourra donc faire son install à la maison sans trop de problèmes à priori.

Bilan de l'install party: 2 personnes entre mes mains, 0 Linux installé. Je pense que je peux améliorer ce score :-p

mardi 13 novembre 2007

I'm a Radio Star

Oui. La célébrité. Le succès. La gloire. Toutes ces choses sont à ma portée à présent. Parce que le 24 novembre, si tout va bien, je serai sur les ondes. Mais ne t'en fais pas, toi le français de la France d'en bas, je ne t'oublierai pas. Quand j'aurai besoin qu'on me descende mes poubelles, c'est à toi que je penserai.

En effet, le 24 novembre, quand je serai à la Cité des Sciences et de l'industrie pour l'install party Mandriva Linux 2008, je pourrais bien passer sur radio ici et maintenant dans l'émission Hot-line. Cette émission, diffusée chaque dimanche de 14H à 16H permet aux utilisateurs d'appeler pour avoir un coup de main dans la résolution de leurs problèmes liés à l'informatique. Je suis tombé par hasard dessus dimanche dernier, et voyant que l'on y parlait aussi logiciel libre, le présentateur conseillant Linux à tout va, j'ai pris un peu de temps pour écouter l'émission. Et rigoler un coup aussi.

J'ai alors compris ce que devaient ressentir les techniciens de hotline, et j'ai béni le ciel de m'avoir épargné ce sombre destin. Celui de tomber sur des gens qui sont sous Linux, qui veulent développer leur site web sans savoir ce qu'est le FTP, et à qui quand on pose la question "quelle est votre fournisseur d'accès internet" répondent "Mandriva"... Je vous admire messieurs (et mesdames) les hotliners. Autre exemple: ce monsieur qui hésite à installer Mandriva Linux. Il a Windows et Ubuntu sur son disque dur. L'outil de partitionnement de l'installateur Mandriva le met en garde, lui dit de faire attention, d'être bien sûr. Notre ami empli de courage continue tout de même, frémissant de son audace. Et là, quand le partitionneur lui demande s'il veut effacer toutes les partitions, il se dit qu'il dirait bien oui, "pour voir". Jetons un voile pudique sur la triste scène qui suit.

Bref, après avoir écouté tout cela, j'ai participé au chat du site, et comme l'animateur le lit en même temps, il a pu relayer l'annonce de l'install party Mandriva. J'ai fini par appeler pour donner plus d'informations... Mes 5 minutes de gloire en direct à la radio :-). Il m'a finalement proposé de faire 5 minutes en direct de l'install party, à laquelle je m'étais inscrit en tant qu'installateur. Bon, je n'ai pas encore eu la confirmation, donc on verra bien ce qui se passe.

Si vous voulez être de la fête, vous pouvez :

vendredi 5 octobre 2007

Mandriva 2008 se rapproche...

Plus qu'un seul bug release_critical à corriger avant la release, annoncée pour aujourd'hui...

La sortie officielle devrait donc survenir en début de semaine prochaine, avec la mise à disponibilité d'un tracker bittorrent et des miroirs FTP. Suivez le guide pour plus d'infos en anglais sur Mandriva 2008, ou sur la version francophone du guide Mandriva 2008 (qui sera peut être un petit peu moins à jour avant la sortie officielle)

jeudi 24 mai 2007

Transmission, le client bittorrent pour GNOME

Le mois dernier, Adam avait brêvement parlé de Transmission, un client bittorrent basé sur GTK. Commençant à être passablement échauffé par les nombreuses imperfections de l'interface du client bittorrent officiel, je me suis laissé tenter. Grand bien m'en a pris ! J'en suis presque à me demander pourquoi il ne fait pas partie du bureau GNOME. D'ailleurs serait-ce possible, ou le spectre de l'illégalité dans certains pays poserait-t-il problèmes. Bref.

Si vous cherchez un client bittorrent sous GNOME, n'allez pas plus loin, Transmission est celui qu'il vous faut !

Je vous rappelle donc comme il l'a précédemment annoncé que Transmission pour Mandriva 2007.1 est disponible dans la source contrib/backports.

lundi 16 avril 2007

Re: a way to get more GNOME hackers

Alberto, here are some hints if you want to improve this part of GNOME (ie, reduce the technical level needed by newcommers to just become jhbuild users).

- Create a standard .jhbuildrc for newbies.
Look at http://live.gnome.org/JhbuildDependencies
But a jhbuildrc is a bit distro dependant... For example, I maintain the Mandriva subsection:
http://live.gnome.org/JhbuildDependencies/MandrivaLinux

- Create a metapackage gnome-jhbuild-essentials:
This may not work, as dependencies vary from each GNOME version to build. You'll need a gnome-2.16-jhbuild-essentials and a gnome-2.18-jhbuild-essentials.

- Create a page on the wiki for newcomers, explaining howto setup the enviroment, play with module sets, and create a patch.
I was working on a new jhbuild guide this some time ago, but didn't finish it, so you can modify it if you want.
For patches, a patch submission guide exists, but needs some update for the cvs->svn migration:
Relevant content of Elijah's guidelines need also to be imported, as this kind of info should now be centralized in the wiki (Elijah was ok with this, I talked to him about that at last GUADEC).

Check also:
http://live.gnome.org/CategoryJhbuild
http://live.gnome.org/CategoryJhbuildIssues

Enjoy ;-)

jeudi 5 avril 2007

Visite guidée de Mandriva Linux 2007.1 (Spring)

Le wiki Mandriva prend le bon chemin. Il n'est pas encore à la hauteur des wiki des autres distributions mainstream (à cause du manque d'identité graphique, dû à l'emploi du thème par défaut de MédiaWiki), mais on s'en rapproche.

Voici donc une excellente page du wiki pour voir tout ce qu'il y aura de bon dans cette distribution printanière, captures d'écran à l'appui. Visitez la Mandriva 2007.1 [en].

La version française existe aussi, mais est inachevée, et pas assez complète à mon goût (GNOME quasiment pas présenté, XFCE absent, trop orienté KDE pour moi). Mais bon, ça peut vous intéresser quand même si vous êtes anglophobe. Visitez la Mandriva 2007.1 [fr].

Vivement la release :-).

mercredi 28 mars 2007

Sysprof sous Mandriva 2007.0

Sysprof est un logiciel de profiling: il permet de voir les fonctions qui utilisent le plus de temps CPU dans un programme. C'est le logiciel recommandé par GNOME pour vérifier les performances d'une application. Malheureusement, il semble que le logiciel ne peut être installé sous Mandriva 2007.0, à causes de problèmes de dépendances.

Pour ceux que cela intéresse, j'ai recompilé sysprof 1.0.8 à partir du RPM source de la Mandriva 2007.1, pour qu'il soit utilisable sous Mandriva 2007.0. N'oubliez pas aussi d'installer dkms, et les sources de votre version du kernel (kernel-source ou kernel-source-stripped). Un petit modprobe sysprof-module en root sera sans doute aussi nécessaire...

Vous trouverez là sysprof 1.0.8 (i586) pour Mandriva 2007.0.

mardi 27 mars 2007

Ubuntu vs Mandriva: sites web

"Long time no blog" comme disent nos amis anglo-saxons !

Bon, là c'est pour la bonne cause, vous donner un lien vers une comparaisons des sites d'Ubuntu et de Mandriva. Après la perte du marché de l'Assemblée Nationale, et la lettre ouverte du PDG de Mandriva qui ne fait qu'enfoncer le clou du cercueil, il faut se poser des questions...  Mandriva a un très bon savoir faire technique mais manque de bon sens marketing, alors il est temps de chercher des solutions... La comparaison des sites web est un point de départ.

Eh oui, je suis un des (mal)heureux actionnaires de Mandriva. Alors j'aimerais bien qu'ils se réveillent les commerciaux, et ne laissent pas crever un si bon produit !

mardi 20 mars 2007

GNOME 2.18 on Mandriva 2007.0 with jhbuild

GNOME 2.18 has been released a few days ago. However, I still haven't seen it running.... I'm too lazy to download Foresight Linux, and it seems that the Mandriva One with GNOME 2.18 is only available for x86_64 users... Too bad for my Athlon XP 3000+.

Anyway, I just achieved to compile almost the whole GNOME desktop from jhbuild tonight. Only a few modules are missing, some because they are hard to compile with 2007.0 (NetworkManager, network-manager-applet), others just because I just don't care about them (mozilla, evolution-exchange, libexchange). Mozilla in particular is so huge that I just always skip it.

For the braves that will dare to compile the GNOME desktop on their Mandriva 2007.0, I have just updated my guidelines about the jhbuild dependencies for GNOME on Mandriva Linux.

Enjoy.

mercredi 10 janvier 2007

Recycling and the art of BadRAM...

I like to help protecting the environment. And I just hate the overconsumption society. You know, the one that fills your mailboxes (electronic and real) with ads, that fills the web with ads, that fills the streets with ads. The one that wants to make you believe you REALLY need something. The one that makes dumb people they are poor if they don't own a DVD player and 2 TVs.

One of the ways I like to help is giving a second life to computers. While helping some friends of my parents to buy a new computer, I asked them if I could get the old one, if they didn't use it anymore. They immediately agreed, who's gonna need a Pentium II 400 Mhz with 64MB of RAM ? A friend of mine wanted a computer, but didn't have money to buy one. So I just did the following:

1. I bought some RAM at a local fair, for 5€:

  • 128MB SDRAM PC100
  • 2x 32 MB SDRAM PC100
2. Test the RAM with the memtest program shipped with System Rescue CD
3. See that the 128MB module can't run at 100MHz, that one of the 32MB modules has one error, and that only one is really working.
4. Learn about the BadRAM kernel patch, that allows you to use deffective RAM modules; learn that the Mandriva kernel has been using this patch for a long time (since Mandrake 9.2 AFAIR).
5. Install Mandriva 2007 with the task-gnome-minimal package
6. Tune it to use the least memory I could (beware: net_applet seems to be is a memory hog)

Total cost: 5€

Seeing a Pentium II 400MHz running GNOME on 128MB of RAM, with a defective RAM module: priceless

Edit:
I found a picture of my memcheck experiments on 128MB module. There was so many errors that I wanted to make sure I had copied them all :-) . Memcheck has an option to give error in the form of BadRAM patterns. This is the one shown here. That's a comma separated list of address,mask couples. In this example, there was so many errors, that I couldn't use this module, as the kernel would not accept that many arguments at boot time. But I could underclock this 100MHz SDRAM, using it in a slower machine (one that was running 66MHz SDRAM). Memtest confirmed that it would work.

page 2 de 2 -