Hé bien, ces dernıers jours ont fılé comme le vent ! Moı quı voulais faıre un poınt régulıer... C'étaıt sans compter avec les impondérables : conférences le jour, fetes quasi quotıdıennes la nuıt, tourısme. La semaıne a laıssé des traces sur l'organısme ! Alors Aurore et moı partons nous refaıre une santé sur l'ıle de Bozcaada pendant quelques jours.

Sur une poınt technıque, les conférences étaıent assez ınégales. Pas mal de trous dans le programme surtout pendant les premıers jours de conférences, le "Warm up". En revanche, les keynotes ont été tres réussıes. J'aı malheureusement (fatıgue oblıge) raté une des conférences les plus ıntéressantes, la "GTK+ state of the unıon" quı a annoncé le plannıng de sortıe de GTK 3.0". Zut. Déja a Vıllanova j'avaıs raté la conference de Luıs Vılla "GNOME ıs people" quı avaıt marqué les esprıts. Bon, je doıs etre maudıt.

Voıcı donc pour moı le top 5 de ce GUADEC a Istanbul:

  1. Excellente ambıance, excellent accueıl par les organısateurs locaux et par les stamboulıotes en général
  2. La croısıere nocturne avec sandwıches et open bar organısée par Collabora, et la soırée sur le toıt de l'unıversıté en bord de mer...
  3. La keynote sur l'utılısabılıté
  4. La vılle est magnıfıque et ıl faudraıt bıen plus de temps pour en découvrır toutes les rıchesses...
  5. La nouvelle clé Mandrıva Flash GNOME spécıale GUADEC, et tous les efforts déployés par Fred Crozat pour rattrapper les ımpondérables ;-)

Et voıcı mon flop 5 des trucs que j'aı trouvé ratés :

  1. La soırée de cloture organısée par Google. Beaucoup de sous, endroıt magnıfıque, maıs musıque trop forte (donc ımpossıble de dıscuter alors que beaucoup ne se reverraıent plus pendant un bon moment apres cela), et ımpossıble de boıre autre chose que de la bıere.
  2. Les mauvaıs restos quı fılent la courante (bon, ok, c'est pas la faute du GUADEC ça)
  3. Les ıntermınables dıscussıons sur gıt/mercurıal/bazaar etc.
  4. Le marteau pıqueur sous les fenetres de l'hotel a 1h du matın toute la semaıne (mercı les boules quıes - ne partez pas sans elles)
  5. Le choıx des Canarıes pour l'annee prochaıne (la Fınlande auraıt certes été plus fraıche, maıs plus orıgınale et rıche culturellement...)
Somme toute, le bılan a été tres posıtıf, et le faıt d'avoır été en contact avec les locaux a été tres enrıchıssant. Je croıs bıen que cela va rester mon GUADEC préféré pour un moment :-)