Un geek, c'est aussi un humain, et parfois, sous une masse de poils, se cache parfois un gars bien.
Derrière des gros nichons et une bonne couche de fond de teint, peut se cacher une teigne.

Derrière cette pseudo philosophie à deux balles, il y a sans doute un peu de ce qui fait de vous des geeks: l'impression que les apparences ne devraient pas compter à elles seules. Ne pas faire d'efforts pour avoir un aspect avenant, c'est surtout je pense espérer en secret que les autres dépasseront ces apparences, c'est un test.

Je vous enjoins donc à regarder si vous en avez le temps le reality show (oui, faut vraiment que cela m'ait plu pour que je parle de real TV !) dont j'ai entendu parler pour la première fois il y a deux semaines à la télé: Beauty and the Geek. Bon, d'accord, être un geek aux Etats Unis ça a l'air assez costaud, mais il doit y avoir dans nos contrées quelques uns de ceux là, peut être même en êtes vous un vous même :-)

Le principe:

  • 8 équipes composées chacune d'un geek et d'une bimbo écervelée.
Le but du jeu:
  • Les geeks doivent apprendre à devenir plus cool et moins coincés
  • Les bimbo doivent apprendre à utiliser leur cerveau
Une aventure humaine assez intéressante (j'ai commencé par la saison 3, la plus facile à trouver sur des sites comme Youtube...). Et puis en plus ça améliorera votre compréhension de l'anglais pour les prochaines présentations du GUADEC ou du FOSDEM (où je suis personnellement régulièrement largué).