Greetings from the free side / T'as le bonjour du libre !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 22 octobre 2008

Grep updated in Mandriva 2009.0

Funny thing I saw today : grep version jumped from 2.5.1a in 2008.1 to 2.5.3 in 2009.0. Sounds useless, huh, grep does its stuff, so this should only be a bugfix or code cleaning release, don't you think ?

Well in fact, its not. Grep 2.5.3 introduces the long awaited option --exclude-dir. You can now just grep your version control tree for some stuff and easily exclude your .cvs/.svn/whatever directory, without having to resort to a big fat find command with xargs.

Before :

find . -type f ! -path '*/.svn/*' -print0 | xargs -0 grep foo

After :

grep -R --exclude-dir=.svn foo *

It's sad that this option took several years to enter the code base (at least 2.5 years) and was first refused (this bug report is an example of how not to reply to users). Also, this new version of grep landed in 2009.0, but grep 2.5.3 was released in august 2007...

Mandriva Linux 2008.1 users interested by this feature can install the 2009.0 version of grep from their closest miror :

urpmi ftp://ftp.proxad.net/pub/Distributions_Linux/MandrivaLinux/official/2009.0/i586/media/main/release/grep-2.5.3-6mdv2009.0.i586.rpm

Update : Don't do that at home kids if you're not sure, because mixing software from different releases can sometimes lead to nasty bugs

vendredi 17 octobre 2008

Crac boum hue !

Aujourd'hui, j'ai pris mon après midi pour aller dans mon nouvel appartement rencontrer des artisans pour qu'ils me fassent des devis pour la rénovation de mon parquet. Je remercie au passage monsieur Coelho de m'avoir posé un lapin (les lusophones comprendront) pour 3 minutes de retard (et parce qu'il n'y avait pas mon nom sur la boite à lettres). Pratique, j'avais pris mon après midi pour lui, vu qu'il voulait passer à 15H00. Heureusement, j'en avais un deuxième qui a pu passer plus tôt. Notez au passage que sur 4 artisans contactés, 3 sont portugais. Si, si, ils ne finissent pas tous dans l'informatique :-) .

J'ai profité du trou entre les deux rendez vous pour décoller un peu de papier pain peint à la main. J'ai ainsi pu découvrir les belles traces d'humidité sur le mur côté rue... Dommage qu'on ne puisse pas arracher le papier peint de chaque appartement qu'on visite, pour éviter les surprises :-). Bon, apparemment, on va devoir traiter le mur, mais je m'y attendais déjà un peu.

Vient ensuite le sol. Un bon gros coup de scie circulaire pour couper la couche de lino, la couche d'aggloméré en dessous... puis on découvre la couche de parquet en pin. Je ne comprends pas que l'ancienne propriétaire ne l'ait pas gardé d'ailleurs. Peut être à cause des bruits que grincement que cela provoquait ? En effet les voisins du dessous nous ont prévenus que le sol était très bruyant. C'est aussi pour ça que je compte refaire le sol. C'était déjà bruyant avec une seule personne dedans, alors à deux (courant derrière le chat, qui plus est) ! Quel intérêt d'avoir son chez soi si on a peur d'inviter de gens, parce que ça pourrait déranger ? Et puis vu mes voisins actuels, je ne veux faire subir cela à personne. Donc on va refaire l'isolation phonique, comme il faut, pour être tranquilles. En plus les voisins n'habitent apparemment les lieux que 6 mois par an, donc il y a au moins une moitié de l'année où on pourra faire la nouba comme on veut :-) .

Bref. On a découvert le parquet, et on l'a fait sauter, et ça a l'air sain (ouf !). Un peu humide sur le mur que j'ai découvert, mais sain. Côté cuisine, le carrelage a été posé sur un réagréage, une chape en ciment allégé... et le parquet (ouaip, toujours là). Enfin, l'entrée c'est la même chose, mais il y avait un carrelage plus ancien en dessous. Oui, ça fait un peu fouille paléontologique. Il faut croire que les anciens propriétaires étaient adeptes de la technique du mille feuille... Pas étonnant que tout l'appartement soit surélevé de 3 centimètres ! En fait cela se voit au niveau du seuil de la porte et sur toutes les portes du reste, puisque le bas des portes a été scié.

Au passage, j'ai découvert l'excellent SweetHome3d il y a quelques mois, pour pouvoir prévoir un peu l'aménagement futur. J'étais assez content de trouver ce genre de logiciels sous Linux. Cela me permet donc de vous offrir cette vue approximative (tout n'est pas en place dans la cuisine) de ce à quoi cela devrait ressembler une fois terminé.

24 seconds !

This is my new boot time, thanks to the instructions of Mandriva's kernel star, pterjan :-p. Thanks for having been so reactive.

If you didn't, you should read my previous entry about boot time. So, how did these 9 seconds (compared to 2009.0 without the fix, and 7 compared to 2008.1) disapeared ? Well, first, I'd tell you I'm not sure they're completely gone, because I felt that loging in was sensibly slower (more time until I have a wallpaper) but I have no numbers for this, as I only measured the boot time until gdm for 2008.1 and 2009.0. So maybe the "graphical desktop startup time" is a bit longer, but not 7 seconds longer, so I'm sure I won some time...

So where was the problem ? Well it seems that the usb-storage module is at fault. Yes. Again. Here is what fcrozat told us a few weeks ago in his article named "Improving boot time on a general Linux distribution, not an easy task" :

We also had reports of "udev takes forever" when people had usb storage devices plugged on their system. We did some tests and it was adding about 5s to boot, mostly because of "usb-storage" settle delay (which is 5s), when udev coldplug starts. To try to reduce this, we are now loading usb-storage module before udev is started, if an usb mass storage device is detected, to make sure the 5s "usb-storage" settle delay is done in parallel with udev. Average gain : 3s (there is still a penalty of about 2s when usb mass storage is plugged but we can't really do anything about it ATM).

From my lsinitrd output, pterjan could see that my initrd was loading the usb-storage module. I had no USB storage device connected, but it was nonetheless slowing me. In fact, it seems that an old buggy version of harddrake used to add instructions to load usb-storage in /etc/modprobe.conf. It's an old bug, but unluckily, if the command is already there, no tool will remove it for you. I saw today that my work laptop running 2008.1 has the same problem.

The solution was to remove the /sbin/modprobe usb_storage; command from my /etc/modprobe.conf , and to regenerate the initrd (which I had never done before - don't laugh). This was easy. It seems this module is only required to be in the initrd if your root (/) partition is on an USB storage device.

If you want to do the same, first make sure you have another kernel on which you'll be able to boot (it may be the case if you upgraded from 2008.1 like me). If not, backup your current initrd (you'll however need a live CD to restore it in case you're in trouble). Then, as root, call this command :

mkinitrd -f /boot/initrd-$(uname -r).img $(uname -r)

This will regenerate the initrd for the kernel version you're currently running. Then bootchart again. Then enjoy.

mardi 14 octobre 2008

Level up

Merci splinux pour les nouveaux super-pouvoirs ;-) . Ça y est, je suis passé du statut de modérateur à administrateur sur les forums francophones GNOME. Par contre j'aimerais bien savoir pourquoi ils sont aussi déserts O_o ? Les gens traînent sur les forums de distributions ?

What happened to my boot time, dude ?

Hum... Why did I lose 2 seconds in boot time ? 2008.1 booted in 31s, and 2009.0 boots in 33s.

Update : As asked by pterjan, here is the result of the lsinitrd command.

Update : running depmod didn't fix the problem.

Mandriva Linux 2009.0 : upgrade successful

But not without glitches.

Here's how it went. I tried to remain in the position of a newcomer that has no clue about what a command line interface is, so even if I used a terminal a couple of times, it was just to check some stuff, not to fix it. I launched the mdkonline applet for the purpose of the upgrade (I always disable it because of it wastes too much memory to my taste).

Migration applet

Once launched, a notification popup appeared telling me there was a new distro available. If I record well, I clicked on the applet (and not on the popup), and was a bit surprised to be shown 2008.1 updates. I did those and waited a bit more. I was once again presented with the "new distro available" notification popup. I clicked again on the applet, and was presented the distro upgrade dialog.

'New stable distribution available

Note : I really hate Yes/No dialogs. Pretty please, Mr. Developer, use actions verbs on your buttons instead of Yes/No (with button icons would be even better) ! I the accepted the upgrade, and the new media sources were downloaded and updated. Using the Aria IP geolocation, the Free (french provider) mirrors were selected, and the upgrade process started downloading and installing the packages.

Here came the first problem : a curl error, because a package could not be downloaded. I think this happened because the mirror may have been a bit overloaded. So I had this error (no screenshot, sorry), and was presented this dialog.

Yep. The error detection code sucks : if a package download fails, it tells you the upgrade is finished.  A cat /etc/mandriva-release confirmed me that I still was using 2008.1. Here, even if the dialog recommended it, I feared that a reboot could do more harm than good, trying to boot a 2008.1/2009.0 hybrid. So I started again the upgrade, and had more errors.

aria error

First I had an aria error, because the mirrors lists were unreachable I think. Then a dependency error , due to the fact that the upgrade had been interrupted. The drakxtooks couldn't be updated because the perl-Gtk2-Webkit package was missing, and this message was blocking the whole update.

drakxtools can't install

Seeing no other alternative, I closed the session, to avoid rebooting. I tried to login : my login was refused ! With no other choice, I then crossed fingers and rebooted... A few seconds after, I was happy to see GDM and not a login prompt. I could log into my account, and started once again to upgrade. Then again, I had Aria errors and couldn't have the "Main updates" media.

media error

But still, the upgrade went on, with a (very) long packages download/install cycle. I hope Mandriva will do something about that, because it was one of the longest upgrades I had ever been through. Before that, I had always done my upgrades seldomly by reinstalling (to check the choices that were made for defaut applications), but most of the time, using the init 3/urpmi --auto --auto-select/init 5 technique (and not forgetting to upgrade the kernel too). Oh, by the way, during the install, I had a warning telling me my /boot partition was 99% full, but it caused no harm. I removed some old kernels since then, and everything's fine.

The "upgrade completed" dialog appeared once again, but this time, the icon showed was using the 2009.0 graphical style (which I don't really like, MCC icons were much nicer on previous releases - old doesn't mean it has to change).

Following the given advice, I rebooted, and started thinking that a "Close" button would have been better than the "Ok" one (yep. I find that even if a bit outdated, the HIG are still great).

Once my session opened, the update applet still tells that I can migrate to 2009.0 ! However, fixing my "Main updates" media problem (the main miror set by Aria had an MD5SUM error on the synthesis file for this media), was as easy as setting by hand a new mirror, and looking for updates. The only broken thing was my firefox panel icon, which had disappeared, since the icon had been renamed from firefox.png (2008.1) to firefox3.png (2009.0).

The good:

  • Nothing broken, I didn't have to use a single command line to repair it.
  • I could still surf on the web with Firefox while upgrading, even if at one point I lost the sound.
  • Suspend/resume works ! At last ! In 2008.1 the network chip didn't work after a after resume, it needed a reboot. This is now fixed.
  • I found the default desktop font under GNOME 2.24 nicer than in 2.22. Here's an example with the GNOME panel, but the result is even more flagrant in Firefox/Thunderbird. :

Before :

After :

The bad:

  • The upgrade didn't happen flawlessly.
  • Mandriva really needs to take into account the basics of the HIG for every new dialog they create.
  • When there's a md5sum error on an hdlist file on a mirror, aria doesn't automatically try to use another mirror.
  • The whole process was painfully slow, despite my AMD 3000+ CPU and a 20Mb/s connection.
  • It seems that KDE users have much more trouble with the migration, which was to be expected with the huge changes from KDE3 to KDE4. Sorry for them :-(.

samedi 11 octobre 2008

L'expérience interdite...

Je me suis posé la question de savoir si je devais tenter une migration vers la Mandriva 2009.0 tout de suite. Après avoir vu la réaction d'Olivier, qui était aussi la mienne en début de soirée, je me suis dit que je devais essayer d'être plus couillu :-)

Allez, soyons fou, cette petite notiification me fait tellement du pied... Demain je me lance (c'est un peu tard pour ce soir), promis, et je vous dirai si vous avez des raisons de vous inquiéter ;-)

Propriétaire... Enfin !

L'achat de l'appartement

Fin des péripéties (en tout cas celles de l'achat). Dans la conjoncture morose actuelle, difficile de dire si j'ai fait une bonne affaire. Je ne pense pas, vu le prix au mètre carré, mais le bien est un peu spécial aussi (1 étage + chambre sous les toits), En tout cas je sais que je n'achèterai plus de bien immobilier par une agence, vu qu'ils sont juste là pour jouer les commerciaux, et passer à la caisse au final. Parce que la première fois que j'ai acheté un appartement, je me suis dit au final que c'était des brigands. Cette fois ci, je me méfiais, mais je me suis fait avoir quand même (forcément, on se fait toujours avoir sur un détail, mais jamais le même, donc difficile de prévoir...). Seul point positif de l'affaire : la notaire qui a bien fait son boulot (pour mon premier achat, le notaire avait bâclé le truc et n'a apparemment pas fait des masses de vérifications).

Mais bon, haut les coeurs, je suis l'heureux (?) propriétaire d'un 2 pièces, après près de 29 ans de vie en location. Mes parents ont loué 30 ans en France et n'ont rien ici, donc c'est à la génération suivante de faire son trou :-). Je vais donc me retrouver avec Aurore dans un 41m² dans un quartier pavillonnaire (moi qui ai vécu 17 ans en HLM de 13 étages), sans voisin du dessus.

Les voisins

Ce dernier point est important. Parce que mes voisins du dessus, je rêve de les étriper. Cette charmante famille est composée de :

  • 1 mère qui gueule sur tout enfant de moins d'1m80.
  • 1 père qui doit passer plus de temps sur sa perceuse que moi sur mon PC, quelle que soit l'heure.
  • 2 filles qui dès que les parents ne sont pas là invitent leurs potes à la maison.
  • 1 garçon que j'ai retrouvé une fois en train d'écrire sur les murs de l'immeuble.
  • 1 tout petit (fils d'une des filles ?) qui a fait mon bonheur à une époque, me réveillant à 4H00 du matin par ses pleurs...
  • 3 clébards à qui il faudrait couper les griffes (et qu'on appelle entre nous "tic-tic")

Quelques anecdotes en vrac sur ces charmantes personnes : un soir que les parents n'étaient pas là, je me suis retrouvé à sonner à 3h du matin en semaine pour signaler aux filles qui avaient rameuté tous les potes que certaines personnes ont une activité diurne appelée travail, et que bizarrement, la nuit, ils souhaitent dormir. La dernière fois que j'ai dû monter sonner, personne n'a ouvert (ma musculature a dû les impressionner, les pauvrettes). Ah, une fois, une des filles m'a réveillé un dimanche matin en poussant la sono. Vous ne pouvez pas savoir ce que c'est de se réveiller en fanfarre par un remix techno de la soupe aux choux...

Je vais donc avoir le grand plaisir de ne plus avoir de voisin du dessus, et comme je vais dans une petite copropriété, j'aurai juste 2 voisins (il y a 4 appartements et 1 est vide).

Le train

Habiter près d'une gare RER, c'est pratique. Mais ça l'est moins quand :

  • on met plus de temps à attendre l'ascenceur pour descendre ses 11 étages que pour se rendre à la gare
  • on a du mal à dormir les fenêtres ouvertes en été que ce soit à cause du passage des trains qu'à cause des annonces vocales
  • il y a un truc intéressant à la télé et la porte du balcon est ouverte (si, si, des fois - et pas que quand je mate des animés), et là un train passe rendant 15 secondes de votre programme préféré inaudibles

Je vais donc me retrouver à 10 minutes à pied d'une gare RER (au lieu de 3 minutes), mais je gagne sur le temps pour sortir du bâtiment (1 étage à descendre à pied au lieu de 11 en ascenceur).

Les branleurs du hall

Ha, ça aussi ça va me manquer... Cette joie de rentrer au logis après une dure journée de labeur, et de trouver une masse de jeunes péteux fumant du shit dans le hall d'entrée, ou devant l'immeuble, discutant de choses et d'autres, comme du dernier passage devant le juge (véridique). En fait il faut les comprendre ces pauvres jeunes, la société est vilaine et les a rejetés. Elle les a mis dans des pauvres écoles, les a fait habiter dans les pauvres HLM qui entourent le collège (les cages à poules comme l'a dit un de mes profs de dessin), et pour ne rien arranger, ne les a pas fait naître dans des familles de bons français, faisant d'eux des fils d'immigrés.

Un petit sage chauve avec une longue mèche blonde a dit un jour : "Pô cool la société". Je vous laisse méditer. [1]

Je comprends par conséquent qu'ils en soient réduits à bouffer des kebabs dans les halls d'immeubles en hiver en buvant du coca et du whiskey. Bien sûr, c'est un acte militant pour eux : laisser le sol aussi gluant que possible après leur passage montre le bourbier socio-économique du modèle d'intégration "à la française".

En tout cas, ils ont des capacités d'organisation insoupçonnées. Graver des petits messages comme "Nike la bac" sur les portes d'ascenceur leur permet d'exercer leurs facultés de travail colaboratif, et de centraliser l'information. Et oui, dans mon immeuble, ils ont inventé le wiki avec plusieurs années d'avance. De même, j'arrive à déduire qu'ils ont une culture télévisuelle assez étendue. Ce sont des fans du "Juste Prix" avec Philippe Risoli. Ils ont même reproduit le fameux "jeu du coup de poing" avec le faux plafond du hall. Mais pas de chance, il n'y avait pas de petit papier derrière les trous faisant gagner 50 000F. C'est sûr, c'est bien plus joli avec tous ces trous : le faux plafond ressemble à la robe d'un dalmatien.

Enfin, ils ne rataient pas une occasion de montrer à quel point leur instinct de survie est aiguisé : ils doivent pouvoir faire du feu pour se chauffer, ou faire cuire un steak de mammouth. Bon y a plus trop de mammouths par chez nous, mais s'ils revenaient, ça irait mal pour eux, tellement les petits jeunes se sont entraînés sur les poubelles et les voitures (j'aime quand les pompiers viennent sonner chez moi à 2H00 du matin, pour me conseiller de boucher les aérations, d'habitude je ne les vois que pour les calendriers).

Fini donc ce contact privilégié avec la jeunesse, mais tant qu'il y aura des skyblogs, j'arriverai bien à avoir des nouvelles...

Le nouveau chez moi

La rue de devant donne sur une rue en sens unique peu passante. L'arrière donne sur des jardins. Pas de voisins au dessus. On est pas très loin d'Orly, mais on entend quasiment pas d'avions. Un grand parc à 5 minutes. La gare à 10 minutes. Le TVM à 5 minutes. Bien sûr je vais devoir reprendre les transports, mais bon, ça me fera une excuse pour m'acheter un netbook :-) . Je passerai de 30 minutes à 1H30 de transports par jour, mais je serai plus écolo, prenant les transports en commun plutôt que ma Clio (poubelle-mobile pour les intimes). Depuis bientôt 4 ans que je suis à la RATP, je ne prenais plus les transports, alors que pourtant, je n'aime pas conduire... Et pour finir c'est une ville de gauche, ça ne fait pas de mal. Bref, un havre de tranquillité (je l'espère, je le saurai quand je serai dedans). Enfin, pour parfaire et élargir vos connaissances en habitat urbain, je vous conseille la lecture du magnifique ouvrage "Les Bidochon en Habitation à Loyer Modéré"

La vue de la cuisine sur les jardins :

Vue de la cuisine sur le jardin

[1] Juste au cas où ce n'était pas clair : je suis allé dans les mêmes écoles qu'eux, je suis fils d'immigré, et j'habitais (et j'habite encore pour au moins un mois) la même cage à poule. Sauf que moi à l'école, j'écoutais. Et pis pour les incultes pourris du slip, le sage, c'est Titeuf ;-)

jeudi 9 octobre 2008

Mandriva Linux 2009.0 is released !

Here we are, Mandriva Linux 2009.0 has been released today ! Congratulations to everyone involved !

Download Mandriva Linux 2009.0 (bittorrent download) (make sure you choose 2009.0 and not 2008.1).

Download Mandriva Linux 2009.0 (direct download)

Read the errata

Read the release notes

mardi 30 septembre 2008

Mandriva on the boot time front

It's nice to see that Mandriva is working on shortening the boot time. Even if we're not at a 5 seconds boot (which, I agree with fcrozat, is unreal - what people should ask for is flawless resume instead), I've seen on some of his bootchart graphs a 10% speedup which is cool. As it's been a long time since I didn't use bootchart, and tried it again and benchmarked my Mandriva 2008.1/GNOME system, in case it's useful for someone.

Here it is:

 

lundi 8 septembre 2008

Pas de Mandriva dans Capital...

Il y a quelques semaines, l'émission Capital de M6 était venue tourner des images du Gdium dans les locaux de Mandriva, pour leur sujet sur les netbooks. Manque de chance, il semble (j'ai raté le reportage) que les images soient passées à la trappe, et que Linux n'ait pas été cité une seule fois dans le reportage... alors que c'est un facteur de baisse de prix, et que c'est une des raisons du succès de ces machines.

Mise à jour:

Extrait du reportage :

"il a rendez vous dans le temple de l'informatique parisien. C'est un endroit où les passionés d'ordinateurs mettent leur nez un peu partout, à la recherche de pièces rares..."

Je vous le donne en mille, ce temple où l'on trouve des "pièces rares", c'est Surcouf... Au bout de 4 minutes de reportage, les journalistes avouent déjà qu'ils n'y connaissent rien, et passent le reste du temps à comparer un netbook à un portable traditionel, façon "ah bah oui, une smart, ça roule moins vite qu'une berline". Effectivement, c'est peut être pas plus mal qu'on ait pas entendu parler ni de Mandriva ni de Linux...

lundi 18 août 2008

Bientôt le passage chez le notaire...

Bientôt la délivrance ? Pas sûr. Il y a eu pas mal de complications depuis que j'ai signé le compromis de vente de l'achat de mon appartement. Surtout les petites lignes qu'on se demande si on les a vraiment lues avant de signer... J'ai pu me rendre compte (trop tard) que j'ai effectivement signé une clause de non garantie des vices cachés. Et en plus, c'est légal. J'espère donc que beau papa se fait du souci à tort en se demandant si le plancher n'est pas pourri.

C'est à ajouter aux petites surprises qui se sont accumulées:

  • électricité pas aux normes (alors qu'on m'avait affirmé le contraire bien que j'ai demandé à plusieurs reprises) et apparemment pour ma pomme.
  • travaux dans l'appartement sans demande de permis de construire ni déclaration (alors qu'on m'avait affirmé que cela avait été déclaré)

Bref, plein de bonnes choses qui, pour la seconde fois, ne font que confirmer ma conviction que tout bon agent immobilier est un agent immobilier sur l'échafaud :-( . Signature prévue pour le 22 ou le 25, les recommandés pour mettre les choses au clair partent demain, histoire de se couvrir un minimum... Advienne que pourra, souhaitez moi bonne chance.

Mise à jour:

Je viens en plus de me rendre compte qu'alors que l'agent immobilié nous a affirmé que les travaux d'amménagement des combles ont été déclarés, il n'en est rien. De plus, le projet d'acte notarié stipule que j'avais été mis au courant et que je renonce à tous mes recours envers le vendeur !

Quant à la clause de non garantie des vices cachés, elle a l'air assez standard, mais pas acceptable pour autant. Comme j'avais demandé à pouvoir lire le compromis à tête reposée, l'agent immobilier me l'avait envoyé par mail. Evidemment il m'a envoyé 6 pages, et cette clause était dans les 2 pages qu'il s'est bien gardé de m'envoyer ! Conclusion (même si je le savais déjà, j'ai quand même fait la boulette), ne signez jamais de compromis de vente le jour où on vous le remet. Rentrez chez vous, lisez le à tête reposée, faites le lire à d'autres personnes, et remettez le signé à une autre occasion.

samedi 9 août 2008

Go players ?

I'm happy to see that Federico and hpj know how to play go :-)

Note to self : improve my go skills in order to replace GUADEC's ice cream death match by a go contest \o/

mercredi 23 juillet 2008

Revue du netbook Acer Aspire One

Voilà une revue du Acer Aspire One sur LinuxFr. Le point litigieux (l'écran trop brillant) évoqué par Xate dans mon dernier billet sur les netbooks a été soulevé, voici ce qu'en pense alouali, le rédacteur de l'article :

J'avais une petite angoisse sur l'écran brillant et les reflets, mais finalement l'écran est suffisamment lumineux et contrasté pour que ce ne soit pas une gêne, même pour moi qui travaille dos à la fenêtre.

Par contre un point que l'on m'a confié informellement (non, je ne cafterai pas mes sources ;-) ) est la mauvaise qualité des BIOS d'ACER, par exemple pour l'ACPI. Cela tendrait à supposer que ce joujou pourrait ne pas fonctionner sous une autre distribution si ACER a pris certaines libertés avec les "good practices" du BIOS. Et bien coup de bol, le testeur a aussi utilisé une Mandriva Flash, et n'a pas rapporté de problème trop grave, si ce n'est la résolution par défaut en 800x600 au lieu de 1024x600. Il a aussi pris le soin de déclarer la configuration matérielle de l'Acer Aspire One sur hardware4linux. Qu'il en soit remercié :-)

Olympia = spammeur

Il y a quelques mois j'ai acheté des billets pour aller voir Patrick Timsit à l'Olympia. Depuis je reçois des "newsletters" bien particulières, donnant la liste des spectacles programmation de la salle parisienne. En fait j'ai commis l'erreur d'acheter mes places directement sur le site de l'olympia (olympiahall.com - non, pas de lien pour ne pas leur faire de pub). Depuis ils m'envoient leur newsletter, que je n'ai pourtant pas solicité (à tout les coups je me suis fait avoir par du opt-out). Bon, je me dis ensuite que c'est un site sérieux quand même, alors je tente le lien de désabonnement. Et là, surprise : il a une drôle de tronche.

http://www.olympiahall.com/valid_desabo0015.asp?id={Num%C3%A9ro%20de%20l'identit%C3%A9}&email=mon.adresse.em@il.fr

Oui, vous avez bien vu. Le couillon de développeur n'a même pas testé son truc, l'identifiant requis a une valeur incorrecte ("Numéro de l'identité"). Depuis, j'ai essayé de les contacter par mail, pas réponse. Je vous conseille par conséquent, si vous projetez d'aller à l'Olympia, de passer par un autre site pour faire vos emplettes, et de ne pas vous adresser à ces glands.

samedi 12 juillet 2008

GUADEC: au revoır Istanbul !

Hé bien, ces dernıers jours ont fılé comme le vent ! Moı quı voulais faıre un poınt régulıer... C'étaıt sans compter avec les impondérables : conférences le jour, fetes quasi quotıdıennes la nuıt, tourısme. La semaıne a laıssé des traces sur l'organısme ! Alors Aurore et moı partons nous refaıre une santé sur l'ıle de Bozcaada pendant quelques jours.

Sur une poınt technıque, les conférences étaıent assez ınégales. Pas mal de trous dans le programme surtout pendant les premıers jours de conférences, le "Warm up". En revanche, les keynotes ont été tres réussıes. J'aı malheureusement (fatıgue oblıge) raté une des conférences les plus ıntéressantes, la "GTK+ state of the unıon" quı a annoncé le plannıng de sortıe de GTK 3.0". Zut. Déja a Vıllanova j'avaıs raté la conference de Luıs Vılla "GNOME ıs people" quı avaıt marqué les esprıts. Bon, je doıs etre maudıt.

Voıcı donc pour moı le top 5 de ce GUADEC a Istanbul:

  1. Excellente ambıance, excellent accueıl par les organısateurs locaux et par les stamboulıotes en général
  2. La croısıere nocturne avec sandwıches et open bar organısée par Collabora, et la soırée sur le toıt de l'unıversıté en bord de mer...
  3. La keynote sur l'utılısabılıté
  4. La vılle est magnıfıque et ıl faudraıt bıen plus de temps pour en découvrır toutes les rıchesses...
  5. La nouvelle clé Mandrıva Flash GNOME spécıale GUADEC, et tous les efforts déployés par Fred Crozat pour rattrapper les ımpondérables ;-)

Et voıcı mon flop 5 des trucs que j'aı trouvé ratés :

  1. La soırée de cloture organısée par Google. Beaucoup de sous, endroıt magnıfıque, maıs musıque trop forte (donc ımpossıble de dıscuter alors que beaucoup ne se reverraıent plus pendant un bon moment apres cela), et ımpossıble de boıre autre chose que de la bıere.
  2. Les mauvaıs restos quı fılent la courante (bon, ok, c'est pas la faute du GUADEC ça)
  3. Les ıntermınables dıscussıons sur gıt/mercurıal/bazaar etc.
  4. Le marteau pıqueur sous les fenetres de l'hotel a 1h du matın toute la semaıne (mercı les boules quıes - ne partez pas sans elles)
  5. Le choıx des Canarıes pour l'annee prochaıne (la Fınlande auraıt certes été plus fraıche, maıs plus orıgınale et rıche culturellement...)
Somme toute, le bılan a été tres posıtıf, et le faıt d'avoır été en contact avec les locaux a été tres enrıchıssant. Je croıs bıen que cela va rester mon GUADEC préféré pour un moment :-)

mardi 8 juillet 2008

Fin de la premiere journée

Finalement tout s'est bien passé aujourd'hui. Nous sommes un peu plus familiarisés avec le réseau de tranports et l'Akbil. C'est une sorte de toute petite cuillere en plastique qui sert de carte de transports rechargeable ici. Arrivés au GUADEC Pascal Terjan nous a présentés a Tuçe et Elvin, deux charmantes stambouliotes avec quı nous avons dıscuté tout l'apres midi (ainsi qu'avec Christian, un allemand de chez Imendıo).

En effet cette année, le GUADEC c'est assez léger coté conférences... Il y a pas mal de "free slots", c'est a dıre de cases vides dans le plannıng. Alors on en a profıté pour refaıre le monde entre européens, et ça a été ma foi tres enrichissant.

Ah, ceux auı ne sont pas venus cette année regretteront peu etre le magnıfıque T-shirt commémoratıf, ainsi que la malette pour PC portable (la classe - c'est ballot, j'aı pas de portable).

Ce soir étaıt organisée la premiere beuverie. Attention, l'alcool n'est pas donné. En demandant une caipirinha au bar, je suis un peu passé pour un extra terrestre, mais elle m'a été facturée au prix fort :  20 YTL (environ 10 €). J'ai profıté de la soirée pour prendre rendez vous avec Reınout pour discuter un peu utilisabilité des drakxtools.

Le retour s'est fait en grande partie a pıed, car vu l'heure seul le funıculaire étaıt encore accessible. Demaın les conférences ne m'ıntéressents pas trop, je vaıs en profıter pour faıre un peu de tourisme avec ma chérie...

PS: ça y est le marteau piqueur pour les travaux du tramway est de retour... Oui, a 01h50 du matın (sic).

lundi 7 juillet 2008

En dırect d'Istanbul

Et ouı, c'est le premıer jour du GUADEC ici a Istanbul... Excusez l'orthographe je rısque de mettre un moment a m'habıtuer au clavıer turc... Je suıs arrive hıer: levé a 5h00, arrıvé a 15h00 heure locale, ce fut donc une rude journée. Apres une pause toılettes a l'aéroport, j'aı retrouvé par hasard Lucas Rocha, Chrıstopher Blızzard, Reınout van Shouten (je suıs sur de me gourer sur l'orthographe de son nom) et d'qutres encore.

Hıer, premıere balade nocturne avec Aurore. Istanbul est une vılle magnıfıque sur le plan hıstorıque et les mosquées sont nombreuses et assez ımpressıonnantes. La balade s'est fınıe par un retour en taxı apres 6km de marche: le pont que l'on voulaıt emprunter pour rentrer n'emmenaıt pas la ou on le pensaıt !

La nuıt ausı a été rude a l'hotel Adora: travaux du tramway pendant une bonne partıe de la nuıt, juste sous nos fenetres. Vıve le marteau piqueur a 1h00 du matın ! Bon, sur ce, je fıle, dırectıon l'offıce du tourısme, hıstoıre de récupérer des plans et évıter de se paumer a nouveau ! Ensuıte, on ıra au GUADEC pour l'ınscrıptıon et les premieres conferences. La balade d'hıer nous a permıs de passer devant l'université ou ont lıeu les conferences, maıs je ne saıs pas comment y accéder en transports en commun. En tout cqs le lıeu est tres agréable, en bord de mer. On a meme crus que c'étaıt un bar au départ aue l'on voyait !

mardi 24 juin 2008

Micro Hebdo n°531 sur les ultra-portables (netbooks)

Ah Micro Hebdo. Le premier (et seul) magazine informatique auquel j'ai été abonné, quand j'étais encore sous Windows.

J'ai fini par acheter Micro Hedo n°531 (encore en kioske demain), en vu d'un voyage en train où j'avais du temps à tuer. Bon, le public de ce magazine est clair : le Windowsien débutant ou moyen qu iveut avoir des trucs pratiques. En général ils sont assez objectifs. Ils ont même essayé Linux de temps en temps, (si, si, et même Mandriva Linux, avec quelques bêtises en prime). Bon, c'est clair par contre qu'on y parle plus de logiciels gratuits que de logiciels libres.

Dans ce numéro, donc, on parle des ultra-portables à moins de 400 euros. Evidemment j'ai traqué l'utilisation de Linux dans ces bestioles. On y parle du futur Gdium Liberty 1000, qui utilise une Mandriva Flash rebaptisée pour l'occasion "Mandriva G-Linux". Par contre (honte à eux) ils oublient complètement que le Airis Kira 740 est aussi disponible avec Mandriva Linux (alors que tous les articles sur le sujet en parlent depuis bien 2 mois) !

Les autres modèles testés:

Eh bien le résultat des tests a l'air sans appel: le modèle d'Acer enfonce les autres au niveau prix (299€), poids (le seul à moins d'un kilo avec le PC by Surcouf) et rapport qualité/prix. De plus, il offre une capacité de 10Go de SSD dans la version Linux, et 8Go pour la version Windows.

Là où ça devient intéressant c'est qu'on peut choisir une version avec disque dur plutôt que SSD (bon, je préfère la SSD pour ce type de machine). Pour un disque de 80Go , on en a pour 20€ de plus dans la version Linux, et 70€ de plus pour la version Windows. Vous me suivez ? On a deux machines identiques sous Windows et Linux, avec 50€ de différence. Idem pour le MSI Wind U100: 50€ de plus pour la version Windows, à matériel identique. Il semble donc qu'il y ait un certain consensus : une licence XP en OEM se négocie dans les 50€. Prenez des notes pour la prochaine fois où on vous proposera 20€ pour le Windows de votre tout PC portable tout neuf (avec l'envoi du portable à vos frais bien sûr).

Pour conclure, vu les caractéristiques du Acer Aspire One, et la politique d'ACER de soutien à Linux, c'est le type de machine qui peut détrôner l'EEEPC d'Asus.

mardi 17 juin 2008

Comment réussir dans la vie ? Un indice, pour vous, chez vous.

Le petit Jean S. est attendu par son papa.

- page 3 de 9 -