Greetings from the free side / T'as le bonjour du libre !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 7 avril 2011

GNOME Fr33 !

Congratulations to everyone involved in this great adventure! The road wasn't straight, but the community made an awesome work to get a brand new design and way to manage your digital life.

See you this summer in Berlin at Desktop Summit guys!

mercredi 7 avril 2010

You like Linux ? Tell it to the world !

Help gather some stats and reach the 1,000,000 people who like Linux and Open Source Software. It takes 30 seconds to fill the form on The million Tux.

samedi 3 avril 2010

On the private front...

These last months have been intense... I turned 30, found a new girlfriend, went to the Caribbean (Martinique, Dominica) for hollidays, and ended my work at the RATP (french public transports) after 5 years being there. I attended FOSDEM in Brussels and met with a few GNOMEys there. It has been more complicated to find time for bug reporting/slaying and I've been mostly idle in the free software front. This isn't going to change anytime soon, as I'm looking for a new job (my current employer isn't specialized in software development and I expect no carreer opportunities from him). Furthermore, it's been one year since I moved to my new appartment, but I still have no kitchen, no washing machine, and the electrical installation isn't finished, so there's still a lot to do.

At least I know what to do during the days I'm home...

Geek an hour, geek forever

The evening started normally. I just wanted to play a bit on the computer, which I rarely do nowadays. And Battle for Wesnoth is the game I choose in these moments. I then fired up the multiplayer game, which I had never tried before, and was greeted with a message telling me that my 1.6 version of wesnoth was outdated, and that 1.8 was the recommended version. « Ok », I thought, « so where can I find this version to try it ? ». I looked in the Mandriva Cooker repositories, but no, the only version there was the 1.6... Until I found out that Wesnoth 1.8 was only 2 days old. This new version was released on April, 1st.

The rest of the evening is a bit silly : struggling to package wesnoth 1.8 for my Mandriva 2010.0. Which worked after a few hours (yep, compiling it on my AMD 3000+ takes a lot of time). I'm really not an expert packager, I only learned the minimum required to package my own apps in my previous job, but it was enough to make this actually work.

So here is the result : my Battle for Wesnoth 1.8 specfile and the associate Wesnoth 1.8 binary for Mandriva 2010.0-i586 (257 MB). If you want to keep your old games around, just cp -a ~/.wesnoth1.6 ~/.wesnoth1.8

What is funny is that doing the packaging seemed like part of the game, and the free time I had has been completely consumed by this task, but it was funny anyway :-).

Update:

I heard Wesnoth 1.8 replaced the python dependency by a lua dependency. Be aware that I added the lua dependency in the .spec, but didn't remove the python one.

jeudi 26 novembre 2009

Samedi, c'est install party !

Mon titre ne rimant qu'en français, cet article sera en français. Sorry, english folks !

Samedi 28 novembre 2009, c'est jour d'install party pour nos confrères Ubuntistes. À cette occasion, leur gourou (meditation), j'ai nommé Mark Shuttleworth sera à Paris, à la Cité des Sciences pour nous éclairer pauvres mortels. Je compte donc infiltr^W m'intégrer à la communauté Ubuntu pour voir ce qui fait le succès de leur install party, et aussi comment améliorer celles de Mandriva (je serai également à l'install party de la semaine suivante). Ça me donnera aussi l'occasion de voir un peu les différences entre une Ubuntu et une Mandriva/GNOME (6 ans que je tourne avec ce tandem de choc), et tenter de comprendre les raisons de la popularité d'Ubuntu (autre que "ils ont un patron milliardaire", "ils t'envoient des cd chez toi", ou "ils rendent ta femme plus fertile"). J'ai vu qu'il y aura une présentation éclair de Mandriva Linux, il y aura donc d'autres chevaux de troie :-). Ubuntistes, tremblez. ! Et tapez pas trop fort :-p

mardi 10 novembre 2009

30, but not the way I thought...

Long time no blog, but as everyone does it, I've got to announce (a bit late) that I turned 30 a few days ago, on November 1st. These days have been a bit tough, as my grandmother deceased the day just before. She would have turned 94 years on November 20th. I was sad of course, but she lived well, and didn't suffer in her last days. She had a peaceful detah; my mother told me she vanished as a candle you blow.

Thanks to all the friends and family that supported me.

I was nonetheless happy to celebrate my birthday on saturday 8th with my sisters and friends, some of them having never been in my new home, wich I entered... 8 months ago. I should really get some time to have a kitchen...

mercredi 19 août 2009

Un nouveau baladeur...

Il y a un mois, mon fidèle Samsung YP-MT6X disparaissait mystérieusement au boulot. Vol ou perte, impossible de trancher. Paix à son âme. J'ai donc fini par commander son remplaçant, que j'avais déjà eu l'occasion de tester pour un cadeau. Mon Meizu Mini Player M6 SL est arrivé de Hong Kong ce matin, après 3 semaines d'attente. J'espère donc poster quelques astuces ici pour pouvoir tire un maximum profit de cet engin, notamment :

  • l'affichage des couvertures d'album
  • la conversion de vidéos lisibles par le Meizu avec gstreamer, afin de déterminer un profil qui pourra être intégré à Transmageddon
  • comment régler les stations de radio avec un fichier externe
  • l'utilisation de sous titres externes au format srt pour les vidéos
  • l'affichage des paroles de chansons

Certaines de ces indications sont dans la documentation, mais pas forcément très claires ni triviales (j'avais trouvé pour la convention de nommage des pochettes, mais j'ai oublié), et en général survolées. Ce sont donc mes objectifs avec ce petit bestiau. On verra bien à quoi j'arrive...

dimanche 14 juin 2009

First commit!

Finally, 4 years and 5 months after my first contibution to GNOME (the JoinGnome page of the wiki), I did my first commit in the GNOME repositories. It's been quite a nice trip since these old days. I finally applied to an account, so you won't hear me again telling you "no, I can't commit my patch, I don't have commit rights". I hope I won't f*ck things up, especially with my little git knowledge. Now let me grow these stats !

lundi 11 mai 2009

Quels sont les avantages et inconvénients de Linux par rapport à Windows ?

C'est une question qu'on me pose souvent... Je mets ma réponse type ici pour la retrouver plus facilement. Si vous avez d'autres idées, mettez les en commentaires, je mettrai à jour le post...

Avantages de Windows :

  • Équipe 90% du parc informatique grand public, donc plus simple de trouver un pote « qui s'y connait » pour filer un coup de main.
  • C'est l'environnement des joueurs qui veulent jouer au dernier jeu 3D qui vient de sortir.
  • On peut trouver des logiciels pour Windows facilement dans les magasins.

Inconvénients de Windows :

  • Garder un système sain, exempt de virus, spywares et autres, demande beaucoup (trop) de connaissances.
  • C'est très cher pour ce que c'est : Microsoft fait la majorité de ses bénéfices sur Windows et Office, et vu que les gens pensent qu'ils n'ont pas le choix, ils continuent soit de les acheter, soit de les « pirater ». Mais même un logiciel piraté occupe le terrain et empêche ainsi la concurrence de s'installer, cela ne résoud donc pas le problème.
  • Microsoft utilise une technique illégale (la vente liée) pour contraindre l'utilisateur à acheter une licence d'utilisation de Windows à l'achat d'un ordinateur, même si l'acheteur possède déjà un système d'exploitation. Les utilisateurs qui se retrouvent à devoir payer cette « taxe Microsoft » ne sont pas que des utilisateurs de systèmes alternatifs comme GNU/Linux. Il y a aussi ceux qui ont déjà acheté une autre version de Windows en version boîte (par exemple une version Pro à la place de la version Familiale livrée d'origine), ou les étudiants qui bénéficient par leur école d'un partenariat pour avoir une licence Windows gratuite ou à prix réduit.
  • Windows facilite l'utilisation de DRM qui décident de ce que l'on a le droit de faire avec de la musique, même légalement achetée. De nombreux services de vente de musique avec DRM ont fermé, laissant les utilisateurs se démerder avec leur musique (virgin, leclerc, wall mart, etc.)
  • Le « Windows rot », littéralement la « Pourriture Windows », phénomène qui fait qu'après avoir installé et désinstallé plein d'applications à la noix, on se retrouve avec un système instable, lent au démarrage, et à l'utilisation, et qui fait croire à l'utilisateur Windows qu'il est normal de devoir reformater sa machine tous les 6 mois.

Avantages de GNU/Linux :

  • On peut bien souvent installer un système Linux sans payer un centime, ou acheter du support technique avec certaines distributions Linux. Bref on a le choix entre investissement en temps ou en argent.
  • Insensibilité aux virus, spywares et menaces diverses qui ciblent quasiment toutes Windows uniquement.
  • Choix très étendu : il existe plein de distributions Linux, on peut donc en trouver une qui couvre ses besoins.
  • Plus de piratage de logiciels : la plupart sont gratuits, et utilisables en toute légalité.
  • Les mises à jour sont centralisées : le système d'exploitation et les applications se mettent à jour ensemble.
  • Moins exigeant en ressources matérielles.
  • Pour installer une application, le plus dur c'est de se souvenir de son nom, pas besoin de fouiner sur le site de l'éditeur.
  • Les applications sont traduites dans de nombreuses langues, les messages non traduits présentés à l'utilisateur sont rares.

Inconvénients de GNU/Linux :

  • Difficile d'acheter des logiciels en magasin (très dur d'en trouver pour Linux), et les logiciels pour Windows ne fonctionnent sous Linux qu'au cas par cas (en utilisant Wine).
  • Certains périphériques n'ont pas de pilote pour Linux, ou sont mal gérés. Cela arrive quand les constructeurs ne fournissent pas de pilotes Linux, ou ne fournissent pas les spécifications du matériel pour que la communauté Linux le fasse. Il faut donc faire un peu plus attention à l'achat, et vérifier la compatibilité avant l'achat.
  • Il peut être difficile d'installer une version récente d'une application si le distributeur de la distribution GNU/Linux ne l'a pas mise à disposition.

mardi 5 mai 2009

Mandriva : thumbs up, GNOME : thumbs down

Mandriva 2009 Spring has been out for a few days now. Congratulations to everyone involved ! I did my upgrade this week end, all in graphical mode with mdkapplet. I had some bad luck, which was fortunately quickly repaired. What you need to know is that using a 23MB /boot partition is a bad idea, it's way too small if you keep a few kernels around. Once things were sorted out, I could enjoy the gorgeous design (Yay for that tribal-penguin wallpaper !), and everything went fine.

The new GNOME mixer replaced the old one automagically, and It works great. The only problem I have with it is that it's a notification icon and not an applet anymore. I hope this will change : notification area is not made for permanent things. And I now am unable to have the mixer react to a scroll button action if I put it in the corner of the screen and move my mouse at it. Fitt's law failure. Being able to change the volume without the need to power on my screen was a feature I liked.

Another sad news for GNOME is the choice of Mandriva to stick to navigational nautilus by default instead of GNOME default's spatial nautilus. I like spatial nautilus. Yep. But what sucks is that it was made the defaut, but a major defect was never corrected : left an middle click comportment in opening a new folder should have been inverted. This would have helped remove this bad reputation of "Windows 95"-like mode which does nothing except open a lot of windows. Having to double-middle click to avoid cluttering my screen with windows is also what led me to switch to single click policy. GNOME is supposed to be easy to use even for the beginners. But real beginners have already a hard time to double click without moving the mouse, so asking them to double-middle click is way too difficult. Really. I find it difficult for me and I don't exactly define me as a beginner. Oh, and try that on a laptop or a netbook, you'll love it, especially on those netbooks like the first Acer Aspire One with one button on each side of the touchpad...

One good thing however is the new description for the session manager: I totally agreed with vuntz when he told me that normal people don't know what a session is. I still remember the first time, being a bit lost and unable to guess what that stuff was supposed to do from its name in the menus.

Also, speedboot seems to work nicely : I've bootcharted my system before and after migration, and gdmgreeter now appears in 20s instead of 26s.

All in all, I'm quite happy with what I see. This time the rough edges are not that rough. This Mandriva release really makes me feel at home. I'll be happy to install it at the next install parties in Paris ;-).

lundi 4 mai 2009

Manifestations anti-HADOPI

Impressions

Christine is watching you !

J'ai fait partie du cortège anti HADOPI les 25 avril et 1er mai derniers. J'ai pu y voir, écouter, et parfois discuter, avec certains acteurs du débat comme Patrick Bloche (député PS), Nicolas Dupont-Aignan (député divers droite) et Alain Lipietz (député européen vert). Il semble que Corinne Lepage ait fait partie un moment du cortège, dommage, j'ai cru qu'elle n'y était pas ne l'ayant pas croisée. J'aurais eu quelques questions à lui poser. J'ai aussi pu livrer mon opinion au blogueur du site geekmaispastrop.com (j'adore ce nom, il me correspond bien :-) - je suis le dernier geek interrogé).

J'ai été néanmoins déçu sur certains points durant ces manifestations :

  • La faible mobilisation (environ 300 personnes pour 1500 inscrits le 25 avril)
  • Les pancartes "nous sommes tous des pirates libres", et les slogans "partageons la culture" que l'on pouvait voir, qui ne font que décrédibiliser le mouvement : les gens qui nous voient se disent "tiens, voilà les pirates qui défilent".
  • L'éternel débat sur la licence globale, qui n'est pas une solution à mon sens (j'y reviendrai)
  • La diffusion de musique non libre à la manifestation du 25 avril, et donc en infraction flagrante avec la législation sur le droit d'auteur.

Évidemment, je ne veux pas jouer les blanches colombes, que celui qui n'a jamais téléchargé quelque chose illégalement leur jette la première pierre. Mais j'étais personnellement à ces manifestations pour protester :

  • contre le flicage massif
  • contre la fin de la présomption d'innocence
  • contre la délégation du pouvoir judiciaire à des entités privées ou à une autorité étant juge et parti
  • contre la triple peine (coupure de ligne, paiement de l'abonnement internet exigible malgré la coupure, possibilité de poursuites par les ayants droits toujours possible malgré les sanctions de l'HADOPI)
  • contre l'atteinte aux logiciels libres et aux utilisateurs d'OS alternatifs qui devraient payer et installer le mouchard HADOPI (s'ils le peuvent, si une version est prévue pour ces OS), qui serait non-libre, et porterait atteinte à la vie privée
  • pour une juste rétribution des artistes : la loi "Création et Internet" pense à tout sauf à eux, les conditions étant taillées pour les "poules aux œufs d'or" des majors, et pas du tout pour la grande majorité des artistes

Je vois donc au moins deux clans : ceux qui veulent pouvoir continuer à télécharger de la musique (bien souvent des partisans de la licence globale - c'est l'impression que j'ai eu), et ceux pour qui le principal est d'éviter le flicage massif et préserver les libertés individuelles (comme le droit à l'Internet).

La licence globale

Mais revenons sur la licence globale. Mon opinion est qu'elle créerait une dîme supplémentaire pour les majors sans les inciter à évoluer. On voit déjà la difficulté de modifier les montant de la taxe pour copie privée. Les dernières négociations visaient à réévaluer son montant pour en retirer la compensation du manque à gagner dû au téléchargement illégal (il est interdit de tirer un revenu d'une activité illégale). Alors que le but de départ était d'inciter sa baisse, il avait pourtant été difficile de stabiliser le montant de la taxe pour copie privée, et elle pourrait repartir à la hausse, ce qui est tout de même un comble ! La licence globale ne serait qu'une vache à lait pour les majors.

Autre argument : comment se mettre d'accord pour l'assiette de cette taxe ? Si le monde la musique veut sa part, le cinéma, le monde des éditeurs de logiciels commerciaux (notamment les éditeurs de jeux), la presse (on peut télécharge illégalement un livre), bref tous les producteurs de contenu, demanderont (et à juste titre) leur part. Le seul moyen de justement les rétribuer, sera, à nouveau, de recourir au flicage, pour savoir ce qui a été téléchargé. Je ne vous raconte pas le mic-mac pour la gestion des droit à l'international. Je ne vois ici qu'une autre usine à gaz.

Ensuite il faudrait la rendre obligatoire, comme la redevance télé, pour ceux qui profitent d'une connexion Internet. Ce qui serait profondément injuste pour ceux qui né téléchargent pas illégalement (déjà qu'ils paient les majors pour graver leurs photos de vacances...). Et si elle était facultative (en gros tu paies 10€ de plus sur ton abonnement et tu télécharges ce que tu veux), il faudrait fliquer tout les autres pour vérifier qu'ils n'enfreignent pas la loi, on en revient donc toujours au même point.

Une solution parmi d'autres...

Il y en a sans doute plein, mais une HADOPI qui inflige des amendes plutôt que des sanctions de coupure, et ne bafoue pas les droits de la défense me conviendrait, ce serait un compromis acceptable. Tout le monde pourrait y trouver son compte, les citoyens honnêtes comme les maisons de disque.

"Oui, mais le lien entre téléchargement illégal d'une oeuvre et baisse des ventes n'est pas établi, et tout téléchargement n'est pas une perte sèche pour l'éditeur" me diront certains. Certes, dans une certaine mesure. Je pense que le téléchargement illégal a ses vertus tout comme il a ses vices. Mais ce n'est pas au public d'imposer ses envies aux artistes. C'est aux artistes de se rendre compte qu'il existe d'autres possibilités, d'autres modèles économiques. En choississant de licences libres ou de libre diffusion, il est plus simple de se faire connaitre, mais celles ci sont freinées par les sociétés de gestion de droit. Par exemple la SACEM ne permet pas à un artiste de diffuser lui même sa musique ou de diffuser certains morceaux sous licence libre ou de libre diffusion. De même, on est artiste SACEM ou pas : il n'y a pas de granularité. On ne peut pas faire d'un côté des morceaux qu'on va diffuser librement pour allécher le chaland et certains autres gérés par la SACEM : c'est du tout ou rien. Il me semble avoir lu également que la SACEM gère les droits rétroactivement d'un an à partir de la signature du contrat de gestion de droits (si quelqu'un pouvait confirmer/infirmer ceci).

Les devoirs de chacun

Pour trouver un juste équilibre, chacune des parties devrait respecter ses devoirs.

Le public tout d'abord. Il devrait respecter la loi, et ne pas télécharger illégalement. Et si le besoin culturel se fait sentir, alors puiser dans le vivier d'artistes qui proposent leurs oeuvres sous licence libre ou en libre diffusion. Un petit tour sur jamendo.com et dogmazic.net permettent déjà de s'ouvrir à d'autres musique, et pour les nostalgiques de la musique commerciale, il vous reste deezer.com (même si flash çapu) vu que je ne pense pas que jiwa soit devenu légal.

Les artistes ensuite. A eux de jouer le jeu, et diffuser une plus grande partie de leur musique sous une licence libre ou de libre diffusion, histoire que le public découvre de jeunes talents plus facilement, et rentre dans un principe de "tu me donnes, je te récompense". Qui n'a jamais acheté un CD en regrettant les 20€ dépensés après une ou 2 écoutes ? L'artiste qui permet une distribution libre de sa musique fidélise aussi son public, qui se sent moins pris dans une logique commerciale. Mon rêve est que l'on rentre dans une ère de récompense au mérite : je découvre ton œuvre, et si je l'apprécie je te récompense en monnaie sonnante et trébuchante. C'est le système de dons qu'utilise (ou utilisait, je ne vois plus le bouton de dons ?) Jamendo, et franchement, dans un monde idéal, ce serait super.

Et pour finir, l'industrie culturelle. Que l'industrie musicale se mette au niveau. Aujourd'hui il est plus simple de télécharger illégalement de la musique que de l'acheter. Plutôt que de tenter de complexifier le téléchargement illégal, ils feraient mieux d'améliorer l'offre légale. Proposer divers formats en plus des MP3 de qualité moyenne (dans le meilleur des cas) ou de fichier protégés par DRM (dans le pire des cas). Avoir du Ogg/Vorbis, voire même du FLAC leur permettrait de se mettre à niveau avec les artistes qui ont tout compris. Pour ce qui est des distributeurs de cinéma, j'avais déjà testé la pauvreté des catalogues VOD des fournisseurs d'accès. Sans compter les tarifs prohibitifs pour une location dématérialisée...

Conclusion

Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Je suis loin d'avoir la science infuse, mais en tout cas le texte HADOPI est clairement déséquilibré. A mon avis ce texte sera adopté juste pour que la majorité ne perde pas à nouveau la face, ne restera que le recours devant le conseil constitutionnel qui aura une chance de remettre la France dans les rails de la révolution numérique..

Bonus

Quelques slogans de la manif :

  • "Albanel, démission"
  • "Albanel, on ne veut pas de minitel", avec sa variante : "Albanel, retour au minitel"
  • "Franck Riester, retour à l'âge de pierre"
  • "Anéfé, le texte est rejeté"
  • "Public, artistes, unis contre HADOPI"
  • "Non, non, non, au logiciel espion"
  • "Présomption d'innocence, reviendras tu en France ?"
  • "HADOPI, Sarkozy, cela rapporte à qui ?"
  • "Albanel, tu te rates, on est pas tous des pirates"

mercredi 25 mars 2009

Les années 90 en musique...

Ça fait longtemps que je n'ai pas posté, occupé à rendre mon appartement habitable (entre 2 épisodes de southpark).

Ce soir, j'ai retrouvé mon vieux baladeur et mes vieilles cassettes du début des années 90... Collector. Alors pour les plus nostalgiques d'entre vous, voici ce qu'il y avait dessus :

Face A:

  • Place des grands hommes (Patrick Bruel)
  • Moustique  (?)
  • Angelina (Psy)
  • générique de Mac Gyver (version longue)
  • Le Rap'tout (Les Inconnus)
  • C'est ton destin (Les Inconnus)
  • Black or White (Michael Jackson)
  • générique de Ghost Busters

Face B :

Certes, j'enfreins sans doute les droits de certains auteurs en donnant quelques liens vers certains de ces chefs d'oeuvres totalement abandonnés. So what ? Sue me ! 

Replantons le décor... Début des années 90, j'ai 10 ans, le rap arrive en France (d'où la présence de Benny B, les Inconnus, MC Hammer). Je dois encore avoir un numéro du journal de Mickey avec MC Solaar en couverture à l'éoque de "Bouge de là". D'ailleurs si des gens sont intéressés par des vieux journaux de Mickey de cette époque à venir chercher à Choisy le Roi, manifestez vous :-).

J'écoute Super Loustic, radio locale pour les enfants (disparue depuis), et dont j'entends certains jingles sur cette cassette. J'y ai même entendu une fois un copain de judo qui était passé à l'antenne (Christopher, si tu m'entends ;-)).

C'est aussi l'époque où Michael Jackson fait des bonnes chansons. Et de bons clips d'ailleurs, comme celui de black or white bouré de morphing. Je me revois essayant de retranscrire les paroles entendues avec mes rudiments d'anglais du collège (le "being" de "I'm not gonna spend my life being a color" m'a donné du mal...).

La Bande à Picsou, bin j'aimais tout simplement. C'est l'époque Disney Channel, avec ses Zoro, Winnie (encore aujourd'hui, entendre Jean Rochefort me fait penser à Winnie l'Ourson), Les Gummies, Le chevalier lumière... Mon goût pour les canards s'est développé depuis, je reste un fan inconditionnel de Keno Don Rosa ;-).

La Zoubida, mine de rien, ça reste une chanson sympa, et le jeu sur Amiga est un des meilleurs jeux de plateforme auquel j'ai pu jouer dans ma jeunesse. Je me rappelle avoir eu besoin d'utiliser une touche qui permettait de ralentir le scrolling, tellement c'était rapide et fluide (ce qui rendait certains passages ultra difficiles à passer).

Au passage, "Les temps sont durs" de Thierry Hazard restent piteusement d'actualité.

Enfin, on notera que "Angelina" du groupe Psy reste pour moi un p*tain de bonne chanson. Suivez le lien plus haut pour une écoute (légale qui plus est, sur le myspace du chanteur).

Voilà, c'était la séquence "nostalgie de 10 ans" :-), merci à ceux qui ont tout lu, et aux autres m'en fous, c'est mon blog alors je fais ce que je veux :-p

Mise à jour :

Je rajoute aux collectors une cassette audio de sketchs de Téléchat :-).

lundi 16 février 2009

Dernière ligne droite...

Hé oui, cela fait un moment que je n'ai pas blogué... Entre la rénovation de mon appartement et de ma vie affective les dernières semaines ont été éprouvantes, mais assez positives. Cela explique mon absence au FOSDEM. Bien dommage d'ailleurs, cela m'aurait donné une bonne bouffé d'air frais et m'aurait permis de revoir tous ces gens sympathiques :-).

Déménagement prévu pour samedi prochain, et j'ai encore la peinture à faire... Je vais également emménager sans cuisine, mais au moins j'aurai de l'électricité et un beau parquet tout neuf :-). L'arrivée est proche, vivement que je puisse souffler un peu...

lundi 12 janvier 2009

Poussée d'Archimède

Loi empirique :

Toute femme plongée dans un liquide reçoit une poussée qui l'attire dans les bras du premier connard venu.

jeudi 11 décembre 2008

Ekiga's saving the world...

Snark, ekiga's been saving a bit of the world for one year now, since GTK 2.10 migration ;-)

jeudi 4 décembre 2008

GNOME Goals, here I come !

A few weeks ago, some new GNOME Goals were open. I've worked on the guidelines of some of them. Some of these goals are paving the road towards GNOME 3.0. My first task has been to detect the deprecated GLib symbols used within the GNOME stack, to let other people submit simple patches. This is a nice way to have newcommers get into the GNOME stuff. This work included basic grep searching in C/C++ source files of each GNOME module, in order to find these symbols.

Tonight, I've been working on using jhbuild and compiling the whole stuff disabling deprecated Glib symbols, and forbiding gtk/gdk/gdk-pixbuf sub-headers direct inclusion. This is easy, but lenghty work. Especialy compiling the whole GNOME stack. gnome-vfs in particular was a pain in the ass to migrate, because it heavily relied on sub-headers inclusion.

Expect a few bug reports and patches until the end of the week. Now if only I could have commit rights... Does anyone know who I'm supposed to contact for this ?

If you want to give it a try too, or just want to check progress, just add this to your ~/.jhbuildrc file

makeargs='CFLAGS="-g -O2 -DG_DISABLE_DEPRECATED -DG_DISABLE_SINGLE_INCLUDES -DGDK_PIXBUF_DISABLE_SINGLE_INCLUDES -DGTK_DISABLE_SINGLE_INCLUDES"'

The next step towards world domination will be the removal of deprecated GTK+ symbols, wich is longer and more complicated, as it required more testing.

lundi 1 décembre 2008

Jamendo fait son show

Ça y est, une vidéo du concert Jamendo auquel j'ai assisté mercredi dernier au Glaz'Art, avec 2 amis, est enfin en ligne. Vous pouvez aller voir ce que vous avez raté (niark niark) sur le blog jamendo.J'espère qu'ils remettront ça bientôt, l'ambiance et la musique étaient au rendez vous :-)

Vivant

Vu l'état alarmiste de la famille ce week end, je tiens à signaler que je suis certes redevenu célibataire, mais je suis surtout vivant et en bonne santé. Je me demande à quoi sert de rassurer les gens, quand le téléphone arabe parvient à me décrire comme étant pâle (voire vert) et émacié (bon, ok j'ai perdu 2kg et je rerentre dans mes pantalons en 36, m'enfin ce que je pèse là, c'était mon poids de forme il y a 5 ans). J'ai eu aussi un variante farfelue sur mon artisan qui doit me faire mon parquet, et qui m'aurait demandé une rallonge financière (ce qui est complètement faux, j'ai réussi à faire baisser le devis initial d'environ 1500€ en faisant certaines choses moi même).

Bon, la prochaine fois je raconterai une histoire à la Oliver Twist à faire pleurer dans les chaumières, plutôt qu'essayer de rassurer les gens sur ma santé physique, morale et financière. M'enfin là avec mes deux sœurs et mes parents qui m'appellent le même jour pour savoir si ça va bien et si j'ai mangé, j'ai quand même eu l'impression d'être Isabelle Adjani qui doit aller à la télé pour dire qu'elle n'a pas le SIDA.

Je réitère donc : je vais bien. Et aujourd'hui j'ai fait deux repas, dont un chaud. Pas mal pour un macchabée, non ?

jeudi 6 novembre 2008

Réponse de HP à la demande de remboursement

Hier matin (bah oui, on est déjà le 6), Aurore est allée chercher pour moi un recommandé... Mystère, je n'attendais rien pourtant. Bonne nouvelles, mauvaises nouvelles ? En fait plutôt mauvaises, mais je ne vais pas me laisser abattre. C'était la réponse d'HP à ma demande de remboursement (bon, au moins, pas besoin de se prendre la tête pour l'accusé de réception : ils avaient bien reçu ma lettre).

Comme je m'y attendais, ils refusent, invoquant plusieurs excuses classiques :

  • Les logiciels et le matériel sont une entité indivisible, je ne pourrais donc me faire rembourser que de l'intégralité du prix en retournant l'intégralité du produit
  • Je pouvais contacter un revendeur agréé HP pour demander cette même configuration sous FreeDos.

Sur demande de mon conseiller (qui se reconnaîtra :-) ), je ne vais pas en dire plus sur mes démarches actuelles avant d'avoir reçu une prochaine réponse de HP à celles-ci. Je sais déjà à peu près quoi leur répondre, mais effectivement, je vais éviter de dévoiler trop de cartes, surtout au cas où tout cela doit en arrivait à l'ultime solution : le recours légal.

mardi 4 novembre 2008

HP: silence radio

Plus d'une semaine que j'ai envoyé ma demande de remboursement, et je n'ai pas reçu l'accusé de réception de mon recommandé envoyé à HP. J'ai donc tenté de les joindre par téléphone au 0826 10 49 49. Dans mon cas, c'est un produit professionnel, et d'après leur site, cela me coûte un appel local. Les particuliers en seront pur leurs frais avec un numéro à 0,34€ la minute.

J'ai pu avoir après 3 coups de fils quelqu'un d'un peu plus compréhensif. Et à qui j'ai sorti la botte secrète du "vous pouvez vous renseigner auprès de votre supérieur s'il vous plaît". En général ça marche pas mal sur les hotlines (au passage, le plus ferme "passez moi votre supérieur", d'expérience, marche plutôt bien sur les hotlines de fournisseurs d'accès). Il m'a donc créé le dossier n°1602863558 pour tracer mon appel, me disant qu'on me contacterait sous 48 heures. Notre conversation s'achève à 9H53, et je regarde mes mails : je reçois un mail (automatique) horodaté de 9H50 indiquant que mon dossier a été fermé !

Madame/ Monsieur,
Nous vous confirmons, sauf avis contraire de votre part, que ce dossier est à présent fermé. Au cas où vous devriez encore recevoir des pièces détachées ou autres matériels de notre part, veuillez noter que cet avis de fermeture de dossier confirme que ces pièces ont bien été commandées et vous seront livrées dès que possible.

Est-ce que le dossier créé était uniquement pour créer une trace ? Personnellement je n'ai pas eu envie d'attendre 48h si l'on me contactait, vu que je ne vois pas pourquoi on me contacterait pour un dossier clos...

J'ai donc contacté cette fois ci le service réclamations, comme me l'avait indiqué le hotliner, par le biais du formulaire de réclamation du site HP., en rappelant mon n° de dossier fraîchement créé/fermé.

N° de dossier: 1602863558
Bonjour,
j'ai fait l'acquisition il y a quelques jours d'un ordinateur portable HP 550. Conformément au CLUF (Contrat de Licence Utilisateur Final), je souhaite me faire rembourser tout les logiciels payants que je n'utiliserai pas, à savoir Windows Vista Familial Basic et Roxio Creator Basic 9. J'ai envoyé dans le délai de 14 jours imposé par le CLUF une lettre recommandée avec accusé de réception afin de notifier ma demande de remboursement à HP, sur le site d'Issy Les Moulineaux, en date du 22/10/2008. Je n'ai à ce jour (03/11/2008) pas reçu l'accusé de réception, d'où l'objet de cette demande au service réclamation, comme conseillé par une personne de vos services contactée ce matin par téléphone.

Merci de me contacter (de préférence par mail) afin de m'indiquer la procédure à suivre afin de me faire rembourser ces logiciels. Cordialement...

J'espère avoir des nouvelles demain. Je leur ai demandé de me contacter en priorité par mail, afin d'avoir des traces écrites.

Mise à jour:

J'ai vérifié sur le site de suivi d'envois de la poste que mon recommandé avait bien été reçu, même si je n'ai pas reçu l'avis de réception. Mais j'en ai profité pour renvoyer un fax au service réclamation avec ma demande de remboursement, la facture, l'avis d'expédition du recommandé et l'avis de réception imprimé sur le site de la Poste. Cela prouve ainsi que tout a été envoyé dans les temps (HP impose un délai de 14 jours pour faire a demande).

J'ai entre temps (après avoir imprimé tous les papiers, mais avant d'avoir envoyé le fax), vu que HP avait répondu à ma demande par mail d'hier, me disant qu'elle serait traitée dans les plus brefs délais. Ils ont un formulaire où ils me demandent mon nom, mais arrivent quand même à l'écorcher dans le mail. Cela signifie au moins qu'un humain a lu ma demande, et que tout n'est pas automatisé. Il faudra quand même que l'on m'explique aussi pourquoi  dans leur formulaire le nom de ma société est obligatoire, alors que je suis un particulier ?

- page 2 de 9 -